Magazine Régions du monde

La réserve de Periyar... dans le brouillard

Publié le 21 septembre 2012 par Melaniepiqpiq
Comme je vous le disais précédemment, le principal intérêt de Kumily, c'est l 'immense réserve qui se trouve juste à côté. Elle répond au nom présomptueux de « Periyar Tiger Reserve ».
La réserve de Periyar... dans le brouillard
Il n'y a plus qu'une quarantaine de ces grands chats sur un territoire de 777 km2, et notre chauffeur, en 7 ans d'observation quotidienne, n'en avait entraperçu que 3. Autant dire que les chances d'en voir étaient proches de zéro. L'espoir faisant vivre, nous nous sommes levés à 4h50 (!!!!!!!!!!!!!!) pour un safari à la journée avec balade à pied au milieu. Il a plu toute la matinée (et quand la matinée commence à 5h, c'est LOOOOONG). Ça alternait entre les cordes et le crachin (pour ne pas qu'on s'ennuie je pense), et, cerise sur le gâteau, un épais brouillard venait compléter le tableau. Bien évidemment, je n'avais ni parapluie ni K-way, et le magasin du parc était en rupture de stock. Histoire de ne pas avoir payé 2000 roupies pour rien (environ 30 euros, l'activité la plus chère du voyage), nous avons quand même fait la rando sous la pluie. A défaut de tigres, on a vu des sangsues en pagaille. Malgré nos protections spéciales,
La réserve de Periyar... dans le brouillardla 4e jambe, c'est celle d'Amar, le copain de Cloé, qui nous a rejointes pour le WE.
La réserve de Periyar... dans le brouillard
 ces sales bêtes ont quand même réussi à se faufiler au fond de mes godasses, pour me remonter fourbement sur les jambes une fois la rando finie. Encore des blessures de guerre desquelles je pourrai me vanter auprès de mes petits-enfants. Ça m'a rappelé ma mésaventure au Laos lors de la « gibbon expérience ». La goulue que je suis se réjouissait des « lychees » qu'on lui avait promis, je me suis retrouvée avec des « leeches » plein les pattes. Revenons à la rando en elle-même. Comme il y avait un brouillard à couper au couteau, on n'a pas vu grand-chose à part quelques traces de pas par terre, mais il faut admettre que le paysage avait quand même son charme vaporeux.
La réserve de Periyar... dans le brouillard   vous devinerez un nid de fourmis volantes 
La réserve de Periyar... dans le brouillard
La réserve de Periyar... dans le brouillard
Toujours sous la pluie (ça alors !), nous avons fait un tour en barque sur le lac.
La réserve de Periyar... dans le brouillard
La réserve de Periyar... dans le brouillard
Après le déjeuner, il pleuvait toujours (est-ce encore besoin de le préciser?), alors notre guide a déployé des trésors d'imagination pour nous divertir. Il nous a emmenés au « musée » de la réserve (un ossuaire, quoi) où nous sont poussé des cornes.
La réserve de Periyar... dans le brouillard
Puis il a créé des effets spéciaux impressionnants avec une simple feuille.
   La réserve de Periyar... dans le brouillard
   Sont-y pas mignons tous les 2 ??!
 En début d'après-midi, le Dieu de la pluie a enfin cessé de s'acharner sur nous et nous avons enfin pu continuer notre tour en jeep dans le parc, avec notre chauffeur à l’oeil de lynx qui détectait un bison à des centaines de mètres.
La réserve de Periyar... dans le brouillard
   notre fine équipe 
On a vu des écureuils géants assez impressionnants (au moins 50cm de long sans la queue qui en faisait au moins autant!), mais je peux pas vous les montrer parce qu'ils couraient trop vite, les bougres ! Pareil pour les bisons, pas parce qu'ils couraient trop vite mais parce qu'ils étaient trop loin. Bon en fait, je vais pas pouvoir vous montrer grand-chose, à part ce beau singe à crinière blanche.
La réserve de Periyar... dans le brouillard
et cette petite famille d'éléphants
La réserve de Periyar... dans le brouillard
Ça fait quand même quelque chose d'en voir des sauvages pour la 1ère fois. Pour les tigres... on repassera. Mais ce fut finalement une sympathique petite journée.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Melaniepiqpiq 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog