Magazine Autres sports

Sautons aux Conclusions, le SNF

Publié le 24 septembre 2012 par Sixverges
Sautons aux Conclusions, le SNF
C'était le chaos hier à Baltimore, Christophe Perreault nous résume ça!
Après la série de bons matchs que nous a offerts ce dimanche, on a de grosses attentes envers ce match de soirée. Un affrontement entre les Ravens et les Pats est toujours divertissant. Lorsque les deux clubs peuvent tomber sous la barre des 500 avec une défaite, ça devrait encore être meilleur.
L’équipe de 6vergesetlesbuts voudrait saluer le courage de Torrey Smith qui joue ce match alors que son petit frère est mort dans un accident de moto dans la nuit de samedi à dimanche. Disons que l’on aurait compris s’il avait voulu prendre congé.
On fait une dédication spéciale à ceux qui ont manqué ce match là parce que leur blonde voulait écouter Occupation Double, Tout le monde en parle ou les Emmys…
Les Pats commencent avec le ballon, mais c’est la défense des Ravens qui se pointe le bout du nez. Ils viennent très près de provoquer un fumble et ont pris le temps d’enregistrer 2 sacks.
Les Ravens y vont à leur tour d’un 3 and out. Ça sent le match défensif les amis…
Pendant la pause, on zapp un peu : des futures trophy wives à TVA, des malaises à Radio-Can et bien des trophées à CTV.
Bon, on revient au foot et la combinaison Brady-Welker est revenue des morts avec une connexion de 59 verges. Malheureusement pour eux, les Pats nous chokent ça dans la zone payante et c’est 3-0 Pats!
INTERCEPTION !!! Flacco pensait que ses Ravens jouaient en blanc ce soir et envoie ça directement dans les mains du safety des Pats! Ceux-ci reprennent le ballon dans la zone payante.
Un certain Brendan Bolden porte le ballon dans la zone des buts pour la Nouvelle-Angleterre. Maudit que les Pats sont bons pour nous sortir des joueurs obscurs. On nous apprend que Bolden est une recrue non repêché (OF COURSE) Pats 10-0 au milieu du 1er quart !
Une obligation contractuelle nous oblige de mentionner 4 fois dans ce résumé que Matt Birk, le centre des Ravens, vient de HARVARD !!! Le Crimson Tide va finir par se monter une équipe All-Pro.
On revoit la défensive des Pats des beaux jours. Les Ravens ne font rien avec le ballon, et ce malgré l’excellent travail du gradué d’Harvard, Matt Birk.
Un regard rapide à mes tendances twitter m’informent qu’Occupation Double et Tout le monde en parle sont tendances. Il va falloir sortir le #6vbnfl dimanche prochain les amis !
On est à la fin du 1er quart et les arbitres ont déjà perdu le contrôle. Sérieux, ça s’en vient pénible là…
Les Pats ajoutent un autre placement. 13-0! Dans cette possession, on a noté une augmentation de l’aggressivité des deux formations. Avec les pantins zébrés que l’on a, ça pourrait mal se finir…
Les Ravens montrent tranquillement le terrain. Pendant cette montée, les arbitres ont sorti les chaines alors que le ballon était à 1 verge et demie d’un premier essai. Après cela, Harbaugh a challengé le placement du ballon qui est replacé de façon à ce qu’il y a it un 1er jeu. On nous offre une pure comédie…
Flacco rejoint Torrey Smith pour un touché. Smith y va d’une célébration touchante en mettant simplement sur un genou en faisant une prière. 13-7 Pats au 2e quart!
Les Ravens forcent les Pats à dégager assez vite et on sent que le momentum change dans ce match.
Flacco remonte le terrain pour les siens. Sur cette possession, tout le monde met la main à la pâte, notamment Ray Rice, Jacoby Jones et Anquan Boldin. Toutefois, tout cela ne serait pas possible sans la fierté d’Harvard, le centre Matt Birk !
Dennis Pitta complète le tout en se rendant dans la zone des buts. Il fait manquer leurs plaquages à deux joueurs des Pats qui ont eu l’air de pee-wees. 14-13 Ravens en fin de 2e quart.
Les Pats remontent le terrain tout juste avant la fin de la demie pour inscrire un touché et reprendre les devants 20-14. Edelman complète la possession. On est rendu à la mi-temps!
On recommence et les Ravens semblent avoir enfin compris qu’ils comptent sur un des meilleurs porteurs de ballon de la ligue en Ray Rice !
Justement c’est ce Ray Rice qui termine la possession pour le touché. Les Ravens nous ont vraiment montré une attaque puissante depuis le début du quart. 21-20 Ravens!
Les Pats ne se laissent pas intimider et remontent le terrain à leur tour pour marquer un touché. C’est maintenant 27-21 Pats!!! Vous vous rappelez quand j’ai dit que ça allait être un match défensif? Bien, j’avais pas mal tort…
On me fait remarquer que l’arbitre du match ressemble vraiment à Clint Eastwood. Je m’attends maintenant à le voir parler à une chaise vide d’ici la fin du match.
Les Ravens sont forcés de dégager alors que la défensive des Patriotes se pointe le bout du nez. Mine de rien, on est encore au 3e quart. Cette rencontre là s’étire un peu trop au goût de l’auteur de ces lignes…
L’attaque des Pats joue avec la défensive des Ravens qui manque clairement Terrell Suggs dans cette rencontre. La Nouvelle-Angleterre ajoute un placement au début du 4e quart pour porter le score à 30-21 Pats.
Flacco est chanceux alors que McCourty échappe une interception facile. Flacco se reprend en faisant avancer son club sur le terrain avec quelques bonnes passes.
Le seul problème avec l’attaque de Baltimore est Ray Rice. On ne le voit pas assez. Il est excellent à chaque fois qu’on lui donne le ballon, mais Harbaugh n’a pas l’air de vouloir le faire.
La défense des Pats fait son retour et bloque les Corbeaux alors que ces derniers se sont essayés sur un 4 et 1. Ce fut sans succès et Tom Brady pourrait régler ce match là en marquant un touché. 10 minutes à faire au match.
Quand on voit Danny Woodhead courrir, on apprécie encore plus Ray Rice…
Les Pats ont trop tenté de faire oculer du temps et n’ont rien fait de bon à l’attaque. Ils redonnent le ballon aux Ravens.
À chaque fois que Ray Rice touche au ballon, on se demande ce qu’il a fait au coach pour que celui-ci ne lui donne pas le ballon avant la fin du match… Il va falloir demander la version des femmes d’Harbaugh et du coordonateur à l’attaque!
Torrey Smith connait tout un match !!! Il inscrit son 2e touché du match et on chante son nom à Baltimore. 30-28 Pats avec 4 minutes à faire. Mesdames et messieurs, nous avons un match !
Les arbitres laissent aller toute sorte de contacts illégaux, mais font des appels sur à peu près tous les jeux de passes. Honnêtement, j’ai vu des arbitres qui arbitraient leur premier match à vie faire mieux !!! La foule des Ravens scandent « Bullshit » comme je n’ai jamais entendu une foule le chanter. Ça vaut vraiment la peine de l’entendre si vous ne l’avez pas déjà fait. On ne peut pas les blâmer…
Les arbitres vont devoir attendre que le stade soit complètement évacué avant de sortir de leurs vestiaires, car ils ne sortiront pas en vie…
Après tout ce niaisage, les Ravens reprennent le ballon à leur ligne de 20. Il reste 1 minute 55 secondes au cadran et les Ravens ont un temps d’arrêt. Voyons voir comment les arbitres vont réussir à détruire cette fin de match !
Dennis Pitta est la cible préférée de Flacco dans cette possession. Les Ravens remontent le terrain assez rapidement.
On les a assez insultés ce soir, on va les féliciter lorsque nécessaire. Les arbitres font un gros appel de pass interference sur un 3e essai des Corbeaux.
Justin Tucker a la chance de faire un placement facile (27 verges) pour donner la victoire aux siens.
Tucker joue avec le feu en réussissant un placement qui passe juste au-dessus du poteau de placement. Il n’y a rien qui aurait pu être plus serré!
Le ballon était littérallement au-dessus de la barre des poteaux de placement!!! Je n’avais jamais vu ça.
RAVENS WIN !!! RAVENS WIN !!! RAVENS WIN !!!
Belichick est en furie, il tente d’empoigner l’arbitre par le bras. C’est le chaos sur le terrain. EVERYTHING IS HAPPENING !!!
Notre ballon du match va à Torrey Smith qui a réalisé tout un match malgré une épreuve incroyable qu’il traverse.
On a eu droit à tout un match entre deux équipes que nous allons revoir en séries c’est certain.
Si ce match là ne fait pas changer d’idée la NFL, rien ne le fera. Par contre, ce fut quand même tout un match de football. Cette rencontre là va jouer en reprise pendant plusieurs années. Un vrai classique.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines