Magazine Société

Baissons la dépense publique

Publié le 24 septembre 2012 par Thegap

En France le PIB est composé de 57 % de dépenses publiques et 43 % de secteur marchand.
Dans ces conditions la croissance du secteur marchand est empêchée par l'importance de la dépense publique. Mais il y a une autre conséquence à cet état de fait. Pour sortir de la situation et permettre au secteur marchand de se développer il faut baisser la dépense publique.
Bien évidemment vu son importance, 57 %, toute baisse de la dépense publique va d'abord entraîner une contraction du PIB. Plus un État dépense plus la sensibilité du PIB aux variations de ses dépenses publiques est grande. Il est donc tout à fait naturel que les politiques qui diminuent les dépenses publiques soient déflationnistes. On ne peut en même temps baisser la dépense publique et augmenter le secteur marchand.
En effet pour que le secteur marchand accélère il est nécessaire de faire dés investissements et par ailleurs il faut innover prendre des risques et attirer la demande. Dans ces conditions il est tout à fait logique que la baisse de la dépense publique, s'accompagne d'une déflation du PIB et d'une période de stagflation pendant laquelle se prépare la prochaine croissance. La période de stagflation est elle même déterminée par le contexte macroéconomique mondial mais aussi par la baisse des impôts. Avec des prélèvements obligatoires à 44% du PIB nous pouvons baisser les impôts tout de suite.
Vouloir au nom de je ne sais quel dogme ne pas baisser la dépense publique, ne pas baisser les impôts pour ne pas avoir d'effet déflationniste c'est précisément interdire tout redémarrage de la croissance.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thegap 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine