Magazine Société

La pub et Lepoint.fr... un drôle de mélange...

Publié le 24 septembre 2012 par Philippejandrok

Si vous avez l’intention de laisser un commentaire sur un article du Point.fr, il vous faudra inévitablement regarder la publicité, c’est le prix à payer pour donner son opinion, et après cela, lorsque vous souhaitez le poster, la pub revient, agressive en vous sautant à la gueule comme un chien qui a la rage et vous devez vous retaper une seconde fois : Gillette et son beau mec, car pour être irrésistible, il vous faut Gilette, sa jumelle, la pub Chevrolet contient le même message, car en la conduisant vous devenez un mec vraiment super, alors pourquoi hésiter, Gillette et Chevrolet font de vous un être exceptionnel, allez, vous étiez déjà exceptionnel on le savait, mais la pub ne le dis pas mais vous le fait croire, c’est cela, le pouvoir de la publicité, vous faire croire que vous serez irrésistible en utilisant tel ou tel produit, pourtant, dans le métro, alors qu’il est bondé, sentir le déo X provenant de l’aisselle de votre voisin qui vous tombe directement sous le nez et qui le rend irrésistible, vous donne vraiment la nausée en fin d’après midi, vous vous tournez pour faire face à Madame Patchouli, qui sent le désinfectant buccale et qui s’est allégrement aspergée de parfum pour s’imaginer en vedette de cinéma, masquant les odeurs de transpiration qui dans le courant d’air du Chatelet les halles, vous donne encore plus envie de vomir, la migraine vous gagne, car dans le métro il y a tant d’odeurs de propre et de sale réunies que vous n’en pouvez plus, et le pire c’est que tout le monde se convainc d’être irrésistible grâce à la publicité.

La pub vous rend beau, propre, vous débarrasse des mycoses du pied, des ongles, et des petites gènes vaginales, la pub, c’est formidable, oui, quand on choisis le moment de la regarder, pas lorsqu’on nous l’impose comme le Point.fr, qui fait du matraquage agressif, pire qu’à la télévision, car au moins à la TV on peut zapper, mais là, on se retrouve en lutte contre son égo et la volonté du site le Point.fr de rentabiliser ses investissements internet en vous rendant prisonnier de cette publicité qui doit vendre, vendre, vendre…

Votre opinion à un coût, celui de faire de vous un consommateur malgré vous, pour un site d’information, la méthode est plus que douteuse car contradictoire avec le discours bienséant de la liberté d’expression du journal, puisque pour être libre de s’exprimer, il est nécessaire de se rendre prisonnier de la publicité imposée, c’est une forme de contrôle mental, subliminal que je qualifierais de dangereux, ce contrôle s’exerce avec l’accord et malgré lui, de celui du lecteur-commentateur, imposé par le Point.fr.

D’autres journaux n’imposent pas cette odieuse publicité pour rédiger des commentaires, publicité qui nous rend amorphe en faisant de nous des consommateurs malgré nous, car elle nous happe et nous dévore comme Chronos ses enfants.

Ma réaction a été très simple, le désabonnement complet du site d’information Le Point.fr, car ils sont nombreux à offrir le même service sans que nous ayons à subir ce matraquage publicitaire imposé, tant pis, la communication du Point.fr me rappelle celle des pays totalitaires, c’est vraiment décevant, mais à présent, c’est terminé, je n’aurais plus à la subir, ni a recevoir de newsletter, je suis un affranchi et je me sens, comment dirais-je… libre, oui, libre à nouveau de lire, d’écrire de partager mon opinion, ailleurs et librement.

Nous vivons vraiment une époque Formi…Diable…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Philippejandrok 11422 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine