Magazine Maladies

La nouvelle thérapie, 4ème semaine

Publié le 24 septembre 2012 par Trichotillomania @AlbinPONTAROLO

 
 

Vous êtes une personne très spéciale et importante. Vous n’êtes pas parfait mais vous êtes sur la route du rétablissement ! Beaucoup de gens avant vous l’on fait et vous y avez droit aussi.
 

________________________________

La nouvelle thérapie, 4ème semaine
 

Parfois il semble que l’arrêt ne se produise jamais parce que la majorité des personnes trichotillomanes ont peu de contact avec les autres ttm. Ils pensent qu’ils sont toujours beaucoup de problèmes ou d’ennuis et ne croient pas qu’ils peuvent être guéris. Quelle façon malheureuse de raisonner.
 

C’est en parlant qu’on apprend qu’on n’est pas seul à vivre ces obstacles ! Nous n’entendons pas beaucoup parler des personnes qui ont gagné la bataille. Elles s’en sont sorties et vivent leur vie. C’est merveilleux pour elles mais c’est également dommage car nous n’avons pas l’occasion de leur parler. Pour nous, elles sont celles qui nous donnent l’espoir et la volonté de réussir la bataille.
 

  • Chercher en vous-même

Il n’y a pas de traitement ni de médicament miracle contre la TTM. Le traitement vous devez le trouver en vous-même. C’est l’INTROSPECTION qui est la clef du rétablissement. Regardez-vous et examinez quelles sont vos réponses aux évènements passés et présents qui forment vos pensées, vos sentiments et vos comportements. Ne blâmez pas les évènements.
 

C’est sûr, vous avez souffert par le passé mais vous êtes maintenant des adultes et vous avez la possibilité de choisir de quelle façon vous allez réagir. Vous pouvez employer les évènements comme une excuse au statu quo ou vous pouvez choisir de prendre vos responsabilités par rapport à la façon dont vous agissez maintenant.
 

Il est certain que vous pouvez continuer comme vous avez toujours fait, vous vous permettez alors de demeurer une victime. En outre, n’employez pas la phrase « aucun traitement possible contre l’arrachage » comme une excuse pour continuer.

Le comportement conditionné prend du temps à changer et l’introspection aussi. Attendre une drogue miracle qui « traitera » le comportement est absurde ! Le traitement est à l’intérieur de vous-même.

Apprenez à vous envoyer des messages positifs en employant un langage positif. Si vous continuez à vous dire à plusieurs reprises que vous ne pouvez  pas faire quelque chose, votre cerveau va le croire. Mais j’ai une excellente nouvelle, cela fonctionne dans l’autre sens aussi ! Si vous vous dites assez souvent que vous POUVEZ le faire, votre cerveau va le croire aussi.
 

Et de rajouter, qu’il vous est tout aussi agréable de visualiser votre rémission prochaine. Alors, imaginez-vous vainqueur de votre ttm. Imaginer toutes les merveilleuses sensations qui en découleront. Imaginez-vous à nouveau en pleine possession de vos moyens, du plaisir à renouer avec vos proches et vos amis. De sortir de votre isolement.

Quand vous gagnerez vos propres batailles individuelles, vous en ressortirez plus fort, plus confiant. C’est pour cela que j’ai moi aussi besoin de votre aide. De quelle façon pouvez-vous m’aider ou plus exactement aider d’autres trichotillomanes ? Tout simplement, en laissant un commentaire à la fin de cet article ou des autres. Par avance, merci.
 

*******************************

Activités pour la quatrième semaine

  • 1)   Continuez de noter dans votre journal de bord les fois où vous vous êtes arraché les cheveux et/ou vos poils. Enregistrez la période du jour et ECRIVEZ également une BONNE RAISON POURQUOI VOUS LE FAITES !!!
     

    Ceci doit être une bonne raison, « puisque je m’ennuie » n’est pas une bonne raison. Il y a de meilleures façons, moins destructives pour « traiter l’ennui ». De même « puisque je suis fâché » ou car »je suis affamé » ou « soumis à une contrainte » ne sont pas de bonnes raisons.
     

    Vous devez écrire une bonne raison de chaque incident. Que faites-vous après ? Comment vous sentez-vous après ? Est-ce que ça renforce votre comportement d’arrachage ? Votre comportement vous prouve-t-il à vous-même ce que vous avez toujours pensé de vous-même ?
     

    Est-ce que vous avez une mauvaise opinion de vous-même ? Avez-vous peur d’être en contrôle de tous les aspects de votre vie ? Quelles sont les implications de contrôler votre vie ? Ce ne sont que des possibilités de questions.
    L’INTROSPECTION est la clef à votre traitement.

  • 2)   Notez les moments d’arrachage et ce que vous pensez. Notez en outre ce que vous avez fait pour l’éviter. Etait-ce efficace ? Y a-t-il tout autre chose que vous pourriez avoir fait ?
  • 3)   Retardez toujours l’arrachage une heure après la consommation de toutes les nourritures et boissons, avant de vous coucher et après le réveil. Pratiquez en utilisant une variété de distraction (n’oubliez pas la relaxation et les exercices de respiration, ou les méditations guidées dont je vous ai déjà parlé.
  • 4)   Évitez les situations qui sont un déclenchement pour vous autant que possible. Si vous ne pouvez pas les éviter, identifiez-les à l’avance. Ecrivez une situation probable de déclenchement et établissez comment vous pouvez la traiter.

Et pour vous quels sont les avantages acquis de cette thérapie ?
 

- La nouvelle thérapie, 1ère semaine.
- La nouvelle thérapie, 2ème semaine.
- La nouvelle thérapie, 3ème semaine.



________________________________

Le vrai bonheur ne dépend d’aucun être, d’aucun objet extérieur.
Il ne dépend que de nous…

Dalaï Lama

La nouvelle thérapie, 4ème semaine
 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Trichotillomania 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog