Magazine Médias

Affaire Fortis : Ping An attaque officiellement la Belgique devant une cours d’arbitrage internationale

Publié le 24 septembre 2012 par Bourlingueur

Affaire Fortis : Ping An attaque officiellement la Belgique devant une cours d’arbitrage internationaleL’assureur chinois Ping An a lancé une procédure d’arbitrage international contre la Belgique dans le but de récupérer les pertes liées à son investissement dans Fortis, annonce lundi le Financial Times sur son site internet. Ping An, le deuxième assureur de Chine, est entré au capital de Fortis en 2007, dans le cadre de l’expansion internationale du groupe belgo-néerlandais, qui était à la recherche de 24 milliards d’euros pour la reprise de ABN Amro. « Louis Cheung » Chi Yan, le numéro 2 du groupe, était même rentré dans le Conseil d’administration du banco-assureur cher à Maurice Lippens. L’entreprise chinoise, qui avait acquis 4,8% de Fortis, a subi une lourde perte (2,8 milliards d’euros sur un investissement de 2,93 milliards) à la suite du démantèlement du groupe.

Ping An avait voté contre la vente des activités bancaires de Fortis à BNP Paribas, en 2009.

L’assureur est la première entreprise chinoise à faire appel à l’International Centre for Settlement of Investment Disputes, une institution de la Banque mondiale qui s’occupe de litiges entre investisseurs et Etats.

La réclamation formelle introduite par Ping An suggère que les tentatives de l’assureur de trouver un arrangement à l’amiable n’ont pas abouti.

source : AFP


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bourlingueur 5083 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine