Magazine Côté Femmes

Tout arrive, même un jogging d'une heure.

Publié le 25 septembre 2012 par Junkan @JunkanMood
Tout arrive, même un jogging d'une heure.
Alors il faut que je vous explique. Si vous suivez ce blog depuis longtemps, vous avez déjà du me voir dire "le sport en fait c'est cool, j'arrive à faire 15min d'abdos-fessiers par jour!". En général après avoir écrit ça, j'abandonnais dans le mois. Parce que le sport et moi, c'est loin d'être le grand amour. Pourtant, j'étais pas si mal partie! Quand j'étais petite, je faisais de la baby gym, et pendant toute mon enfance, mes parents nous emmenaient régulièrement avec mes frères faire des randonnées sur lesquelles je ne peinais pas.
Et puis il y a eu le collège et le lycée. Vu qu'on ne voulait jamais que j'intègre le groupe qui jouait à chat en CM2, j'aurais peut-être du le voir venir, mais en gros, disons les choses comme elles sont, j'étais nulle en sport. J'étais la meuf qui n'arrivait jamais à attraper la balle au basket quand on lui lançait, qui envoyait le volant derrière moi au badminton, qui n'est jamais arrivée à monter sur la petite barre assymétrique en s'enroulant autour parce que j'arrivais pas à lever mon cul, j'étais le boulet qui arrivait à se geler littérallement les mains pendant l'athlétisme en hiver au point de ne plus pouvoir les bouger, j'étais la volontaire pour tenir la buvette au tournoi inter-classes de volley, et ça tombe bien, puisque j'étais en général choisie en dernier  quand il s'agissait de composer des équipes.
Alors forcément, j'avais pas une image du sport hypra positive (c'est de votre faute, chers camarades de classe, honte sur vous!). Par la suite, je me suis inscrite plusieurs fois dans des salles de sport, et j'y ai laissé un fric fou. Il faut dire que les appareils de muscu, toute seule, c'est pas le truc le plus fun, et les derniers cours collectifs auxquels j'ai participé, j'ai failli vomir tellement c'était physiquement dur pour moi.
Le footing, ça m'emmerdait profondément pour parler franchement, puisque j'ai l'endurance d'une moule (oui oui, le truc qui reste accroché à son rocher toute sa vie) et que tenir 25min était déjà un exploit.
Les petits sessions de gym à domicile, avec tous les sites qui proposent des séances vidéos, j'ai testé aussi, sauf que j'ai jamais de bâton ou de gros ballon, ni même de stepper, donc ça devient vite compliqué. Les abdos, en général, j'abandonne au bout d'une semaine, déçue de ne pas avoir de résultats visibles tout de suite (oui, je sais bien que c'est normal mais je me décourage facilement).
Enfin bref, vous l'aurez compris, j'avais quasiment fait une croix sur le sport. Et puis quand je me trouvais un peu trop dodue, je trouvais toujours quelqu'un de plus dodu que moi pour me rassurer.
Et arriva l'Australie. Déjà à Sydney, trouver une nana qui faisait du 40 comme moi était un véritable challenge. Là-bas, le sport est dans la culture, ce n'est pas quelque chose qu'on DOIT faire, c'est juste quelque chose qu'on FAIT. Parce que c'est normal, comme manger des légumes ou des produits laitiers. C'est une évidence, puisque c'est bon pour la santé. Donc tout le monde en fait, et des joggeurs, on en voit à toute heure de la journée. Et petit à petit, c'est rentré dans mon cerveau, et j'ai enfin intégré qu'en fait, faire du sport, ça serait tout simplement bon pour moi. Pas spécialement pour perdre du poid, juste pour être en forme. Chose qui ne m'étais jamais venue à l'esprit, puisque je ne m'y mettais que dans un but de régime, et j'étais donc vite déçue de ne pas voir les effets assez rapidement.
Donc, je suis revenue, et j'ai voulu m'y mettre rapidement, histoire de profiter des quelques 8h de marche hebdomadaires de ces 2 derniers mois, en espèrant que ça m'ai permis de gagner un peu en endurance, et de pouvoir courir 30min sans cracher mes poumons. Vendredi, j'ai couru 45min sur un terrain vallonné, en marchant 5min dans l'histoire, et ce matin, j'ai tenu 1h sur terrain plat, en ne marchant que 2min au milieu. Je dois avouer que j'en suis la première surprise, puisque j'ai fait ça sans vraiment avoir de difficulté, juste parce que j'ai réellement gagné en endurance. Mais il n'empèche que c'était une performance tout à fait impensable il y a quelques mois.
Est-ce le début d'une vraie vie sportive? Je ne sais pas encore, mais je l'espère. Mes motivations sont autres qu'auparavant, j'y arrive mieux donc c'est beaucoup plus motivant, et le footing régulier sera de toute façon la condition pour que je me réinscrive dans n'importe quel truc payant. La technologie aide aussi, puisque j'ai téléchargé l'application Sportypal, qui me calcule mon temps et mon trajet, et qui enregistre tout, ma vitesse moyenne, mais aussi tous ses changements, le nombre de calories perdues approximativement, ça me donne un plan de mon parcours, enfin bref, si vous voulez avoir un aperçu, c'est par ici. Et comme je suis assez fan de ce type de gadget, ça me donne une motivation supplémentaire!
Tout arrive, même un jogging d'une heure.
En tout cas, si vous avez envie de vous mettre au sport mais que tout comme moi, votre capacité à tenir sans vous étouffer ne dure pas longtemps et que ça vous donne envie de plonger une cuillère dans un gros pot de glace, je vous conseille vivement de marcher, de partir en promenade au moins une fois par semaine, puisque c'est finalement du sport sans vraiment s'en rendre compte, sans que ça soit trop pénible, mais, petit à petit, ça travaille l'air de rien sur le souffle, et je suis la preuve vivante que ça fonctionne!
xx
ps: N'oubliez pas qu'il y a du concours par ici!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Junkan 2433 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine