Magazine Finances

FOREX : il n’y a pas que le spread qui compte

Publié le 25 septembre 2012 par Maumoo1

Nombreux sont les brokers étrangers communiquant agressivement sur leurs spreads bas pour attirer des clients. Pourtant, et les traders les plus expérimentés pourront vous le confirmer, les tarifications en vigueur sur le Forex vont bien au-delà du spread.

Sur les sites de ces brokers, vous pourrez lire « spreads à partir de 0,8 sur EURUSD » avec un petit astérisque en bout de phrase. Ce signe typographique discret pour dire : « Ce spread dont nous faisons la publicité est valable uniquement lorsque nos conditions de trading sont optimum (et pour les trades peu importants). Si les conditions de trading ne sont pas parfaites, nous ne pourrons pas exécuter votre ordre. »

Lorsque vous cherchez un nouveau courtier, allez plus loin que le spread affiché. Vérifiez également la qualité d’exécution du broker ainsi que la transparence de la tarification qu’il propose.

FOREX : il n’y a pas que le spread qui compte

Les prix affichés doivent être ceux qui sont vraiment appliqués
Cela signifie que lorsque vous placez un ordre, l’offre et la demande que vous pouvez voir sur votre plateforme doivent correspondre au prix que vous obtenez lorsque vous cliquez sur « acheter » ou « vendre » une fois le montant de la transaction renseigné.

Les courtiers les plus transparents vous indiqueront un taux de « slippage » ou de « rejet ». Le slippage indique à quelle fréquence et de combien ces brokers doivent manipuler votre prix pour pouvoir exécuter votre transaction. Le rejet intervient lorsque le broker ne peut répondre à votre demande et rejette simplement votre trade. Assurez-vous que vos stratégies et votre money management supportent ces statistiques avant de choisir votre courtier.

D’autres brokers comme Saxo Banque afficheront uniquement les prix qu’ils se savent capables de proposer. C’est ce qu’on appelle les « green prices », en référence à la couleur verte des pavés de cotations sur la plateforme SaxoTrader. Quand vous cliquez sur « achat » ou « vente » sur ces pavés, vous obtenez exactement le prix affiché sauf cas exceptionnels où les prix du marché évolueraient brusquement avant que le trade ne soit communiqué à Saxo Banque (pour des raisons d’effet de latence, etc.). Si nous ne pouvons être certains de vous donner les prix affichés sur votre écran, les pavés de cotations deviennent jaunes.

Les courtiers transparents sont également capables d’afficher l’historique de leurs spreads. Saxo Banque a lancé récemment un outil, The Historic Spread Tool, vous permettant justement de vérifier le spread moyen ainsi que le spread minimum et maximum sur une période de temps donnée. Vous pouvez même filtrer ces données en fonction des volumes ou de l’heure de la journée.

La liquidité quand vous en avez besoin
Cette pratique des « green prices » instaurée par Saxo Banque a d’autres avantages pour nos clients. Elle signifie également que vous avez accès à une liquidité dédiée. Imaginons que vous et un autre trader décidiez d’investir 25 millions sur la paire EURUSD exactement au même moment et au même prix. Ayant tous les deux tradé depuis les pavés de cotations verts, Saxo Banque procèdera automatiquement aux deux transactions, qu’importe la liquidité disponible sur le marché interbancaire.

Si vous prévoyez de réaliser des transactions importantes ou de trader lors de périodes à haute volatilité, vérifiez la façon dont le spread du broker s’élargit dans ces circonstances particulières. En d’autres termes, avez-vous accès à la liquidité lorsque vous en avez besoin ?

Si le broker en question est un market maker, comme Saxo Banque, il sera très souvent capable de gérer les transactions importantes, les trades en overnight ou en période de haute volatilité sans élargir le spread. Si le courtier n’est pas market maker, mais « no dealing desk », il sera seulement capable de vous proposer la liquidité disponible sur le marché, c’est-à-dire le meilleur spread proposé par de plus grandes banques.

Quand un ordre stop… n’en est pas vraiment un
Les traders les plus expérimentés utilisent des ordres stops pour protéger leurs positions quand le marché évolue contre eux. En période de volatilité, les brokers ont souvent du mal à exécuter les ordres stops aux prix demandés, c’est-à-dire sans slippage. Quand vous choisissez votre courtier, jetez un œil sur leurs statistiques d’ordres stops exécutés et vérifiez que vous n’avez pas à payer de frais supplémentaires pour garantir l’exécution de vos ordres.

Un broker solide fera en sorte de rendre disponibles ces données, et surtout présentera un pourcentage d’ordres exécutés sans slippage très élevé, particulièrement pour les paires de devises majeures. Le groupe Saxo Bank publie tous les trimestres sur son site internet les statistiques concernant l’exécution des ordres.

Pour conclure, la qualité et la transparence d’exécution sont aussi importantes que le spread lui-même quand il s’agit de choisir un courtier. Après tout, quelques trades passés sans obtenir le prix désiré peuvent vous coûter bien plus chers que la différence entre le spread mis en avant sur les publicités (avec l’astérisque) et le spread réel !

Bons trades
Pierre Antoine Dusoulier, Président Saxo Banque


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maumoo1 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine