Magazine High tech

24Symbols : le service d’abonnement de livres arrive sur iOS

Par Ebouquin

24 Symbols s’est fait connaître comme l’un des premiers services d’abonnement à des catalogues de livres numériques (avec fonctions “sociales”; j’en avais parlé l’année dernière; depuis Booquo a suivi ce modèle). Contre un forfait (gratuit avec publicités; payant sans pub et hors ligne), l’utilisateur peut en effet accéder de façon illimitée à une offre d’eBooks proposée par des éditeurs (espagnols), à tel point que 24Symbols a été qualifié de “Spotify du livre” (périphrase assez juste dans ce cas).

Jusque-là, cette offre me semblait cependant bien pauvre et surtout constituée de livres du domaine public; elle était par ailleurs accessible sur n’importe quel écran, grâce à un développement en HTML5. Mais elle n’était pas tout à fait dédiée aux mobiles (seulement adaptée). Chose réparée puisque la start-up a lancé aujourd’hui son application iOS (iPhone/iPad).

Tous les supports sont donc maintenant représentés, ce que 24Symbols met très bien en discours (la superposition des écrans connote leur convergence grâce au “cloud” – il faudra un jour montrer comment la métaphore des nuages a remplacé celle de l’eau – “surfer” sur le web – avec toutefois la même ambition : rendre compte d’une “facilité”, d’une fluidité des gestes et des usages; bref, nous avons affaire à une idéologie de l’adoption).

24Symbols : le service d’abonnement de livres arrive sur iOS

L’ai testée rapidement. D’abord, la “convergence” promise est un peu trompeuse : il n’est pas possible de se connecter simultanément à son compte interface Web en HTML5 (ordi) et son compte iOS…Ce qui peut poser des problèmes en terme de stratégies de lecture-écriture (certains utilisateurs, par exemple, ont tendance à mixer les supports et les connexions simultanées pour prendre une note sur iOS tout en repérant des passages à condenser dans cette note depuis l’écran de l’ordi afin d’éviter le changement de page sur iPad ! Etude en cours

;-)
). L’interface iOS est simple et comprend des catégories connues (catalogue, lectures en cours, dossiers, livres favoris, etc.). On notera la possibilité de faire des dossiers, qui est rarement proposée.

24Symbols : le service d’abonnement de livres arrive sur iOS

Sinon difficile de se faire un avis sur le catalogue, comme 24Symbols n’a signé aucun partenariat en France. Les seuls livres en effet consultables sont encore ceux du domaine public :

24Symbols : le service d’abonnement de livres arrive sur iOS

6 fonctions disponibles, 2 rendues possibles par l’exploitation des métadonnées (résumé et index), les autres par les actions des utilisateurs (commentaires, bookmarks, passages surlignés). Comme d’habitude, pas de possibilité de triage/classement des annotations, ce qui les rend – comme d’habitude – inexploitables, passées la vingtaine. J’ai noté un petit souci au niveau de la saisie d’une note, qui peut dérouter un utilisateur, même de MAC : elle ne se valide/s’enregistre qu’en fermant la fenêtre :

24Symbols : le service d’abonnement de livres arrive sur iOS

Dernière remarque : grosse amélioration concernant le “pointage” des annotations. Exemple : je partage un passage/une note sur Facebook depuis l’application. Le lien proposé me dirige vers la fiche du livre (avec des recommandations “sociales”) et si je veux lire le commentaire/le passage dans son contexte, je me retrouve bien dans sa position exacte (ce qui n’était pas le cas l’année dernière encore !) :

24Symbols : le service d’abonnement de livres arrive sur iOS

24Symbols : le service d’abonnement de livres arrive sur iOS

24Symbols : le service d’abonnement de livres arrive sur iOS

24Symbols : le service d’abonnement de livres arrive sur iOS


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ebouquin 10420 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines