Magazine Culture

L’homme à abattre ou quand le bien ne paie pas

Publié le 25 septembre 2012 par Eldon

Héros des temps modernes ou ex futur petit maître chanteur, l’avenir nous le dira, cet homme est  Hervé Falciani. Cet informaticien a livré à plusieurs gouvernements, des fichiers de la banque HSBC  où figuraient les noms de milliers de ressortissants étrangers ayant des comptes en Suisse. Comptes bien entendu non déclarés dans leur pays d’origine  et alimentés par des fraudes fiscales. Il a été arrêté à Barcelone au mois de juillet dernier et risque l’extradition vers la Suisse.

L’ancien collaborateur d’HSBC est accusé de soustraction de données, d’espionnage économique et de violation du secret bancaire et la Justice helvétique a demandé son extradition.

Le gouvernement espagnol a transmis à la justice la demande d’extradition vers la Suisse, le 5août mais Hervé Falcani est toujours en Espagne. Selon le journal espagnol « El Pais », le Parquet espagnol hésite cependant à le faire. «La loi sur la prévention du blanchiment d’argent impose même une obligation générale de dénoncer tout indice d’évasion fiscale», indique El Pais en se référant à une source judiciaire.

Hervé Falciani a en plus promis au juge Eloy Velasco qu’il se tenait prêt à coopérer complètement dans les recherches d’évadés et fraudeurs fiscaux. L’ex-collaborateur de la filiale helvétique du groupe financier britannique est soupçonné d’avoir livré des renseignements sur les comptes et l’identité de 24 000 clients, déjà exploités par les fiscs de France, d’Italie, du Royaume-Uni, des Etats-Unis et d’Espagne. Rappelez-vous  d’Eric Woerth en 2009, secouant une feuille où figurait  une prétendue liste de noms de français ayant fraudé le fisc….et que donc ils risquaient ….panpan cucu.

Hervé Falciani, lui,  risque jusqu’à sept ans et demi de prison en Suisse.

Alors reprenons:

- Un Etat parasite attire dans ses coffres des milliards et des milliards d’euros par an, soit volés à d’autres Etats et donc à d’autres peuples du Monde, soit provenant de criminels et mafieux de la pire espèce.

Sanctions Internationales: Nada! La lutte contre les paradis fiscaux dont un G20 avait fait son lit n’a abouti sur ….Rien!! Que de la poudre aux yeux. Un des plus grands paradis est toujours  l’Etat du Delaware, à l’intérieur même des Etats-Unis. Et puis il y a Monaco, la Suisse, Jersey, Le Luxembourg, Andorre,….. A ma connaissance ces Etats existent toujours.

- des fraudeurs volent l’Etat dont ils sont ressortissants. Ils se font prendre. On leur donne un délai et puis…..nada.

Bercy s’est défoncé vous vous en doutez.8 993 évadés fiscaux français figurent sur ces fichiers.  Mais la Justice française…

La Cour de cassation a estimé mardi 31 janvier que les fichiers HSBC,  ne pouvaient être utilisés comme preuves par les enquêteurs en cas de perquisitions fiscales. Cet arrêt confirme une ordonnance du 8 février 2011 de la cour d’appel de Paris.

Il donne ainsi raison l’un des évadés fiscaux de cette liste, qui avait subi une perquisition en juin 2010 dans le cadre de son contrôle fiscal et qui mène depuis la bataille avec ses deux avocats.

Motif évoqué par la Cour de cassation pour faire annuler cette perquisition : les fichiers ont été volés. Ce sont donc des preuves illicites.

Ceux qui voulant prendre les devants, se sont dénoncés au fisc afin de minorer leurs sanctions vont désormais pouvoir se faire rembourser et allez savoir, réclamer des intérêts ou un dédommagement!!

- Celui qui dénonce les fraudeurs (à ce jour on ne sait pas si c’était pour rendre justice ou pour faire chanter HSBC mais peu importe ), ben lui, c’est un violeur du secret bancaire, et même un  espion (le secret bancaire, vous l’aurez deviné, est un secret d’Etat en Suisse et le trahir est un crime d’Etat). Allez 7 ans! Les victimes  de pédophiles et de violeurs vont se sentir trahis par la justice,  leurs bourreaux étant souvent moins sanctionnés que cela.

Qui après ça, va oser dire que ne règne pas en Europe et dans le Monde, un système politico-financier parfaitement verrouillé? Certainement pas Hervé Falciani.

Sources Hervé Falciani: Presseurop

Source Arrêt cour de Cassation: Libération

Source lutte contre les paradis fiscaux: Libération - Expansion (1)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eldon 6078 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte