Magazine Séries

Critiques Séries : Castle. Saison 5. Episode 1. After the Storm.

Publié le 25 septembre 2012 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2012-09-25-18h38m54s153.png

Castle // Saison 5. Episode 1. After The Storm.


A la fin de la saison précédente, la série avait surpris les fans de la série : Castle et Beckett mettaient enfin le couvert. Il était temps que les deux personnages passent enfin à l'action d'une relation amoureuse après le "I love you" que l'on avait pu entendre un an auparavant. Mais c'était aussi un risque. Quand on voit comment s'est transformée Bones par exemple, on pouvait tous douter du fait que c'était une bonne idée de les mettre ensemble à ce moment précis de la série. Sauf qu'au fond, cela arrive à point nommé. Castle n'a plus besoin de tourner autour du pot (ce qui aurait surement fait de cette saison 5 la saison de trop) et peut se permettre d'utiliser cette nouvelle dynamique à son avantage. Les premières minutes de l'épisode (et accessoirement la dernière réplique de Beckett à la fin de l'épisode) nous prouve que l'idée est bonne et qu'elle apporte une vraie fraicheur à la série. Cela renouvelle à la fois l'humour (qui fonctionne maintenant beaucoup plus en duo) et surtout on enchaine les scènes d'une théatralisation parfaite (le coup du placard chez Castle et Beckett, c'était tout de même bien rodé).
Dès les premières minutes de l'épisode nous savons que pas mal de choses vont changer et cette relation y sera pour beaucoup. L'épisode se permet donc de se concentrer sur quelque chose de passionnant (de manière policière je parle pour le coup) : la recherche de Maddox. Il avait tenté d'assassiner Kate à la fin de la saison précédente. Ce que j'apprécie c'est que Castle a toujours su distiller les éléments de sa trame feuilletonnante avec efficacité et surtout au bon moment. C'est d'ailleurs pour cela que la saison 4 était de très bonne facture. Le meurtre de Johanna Beckett est un élément très important de la mythologie de la série et évidemment, plus on avance et plus l'on a des indices qui viennent agrémenter notre petite pile d'information. Contrairement à une série comme The Mentalist qui joue continuellement avec la patience des téléspectateurs en créant des fausses pistes chaque année, dans Castle c'est tout le contraire. On a une vraie évolution petit à petit à chaque saison.

vlcsnap-2012-09-25-19h06m12s150.png
Mine de rien, alors que Castle n'est pas la série policière américaine dont on parle le plus, parvient à être bien meilleure que ses concitoyennes. Et à chaque fois, j'ai hâte de voir la suite. Le fait que Kate avait démissionné la saison dernière se résout rapidement durant quelques minutes à la fin de l'épisode avec conditions (forcément). Et la série revient alors à son schéma initial (ce qui n'est pas bête au fond, car trainer un peu trop en dehors des clous, Castle pourrait perdre de la dynamique personnage). Nathan Fillon et Stana Katic parviennent à devenir l'un des couples les plus glamours de la télévision américaine en un seul épisode, mais également des amants terribles dans leur manière de gérer les problèmes qui les entoure. Ryan et Esposito restent encore une fois dans l'ombre, ce n'est pas un problème en soit car l'épisode fait la part belle à Beckett et Castle mais tout de même. Il va falloir que cette saison les scénaristes trouvent des trucs pour que Ryan et Esposito soient un peu plus présents dans la série (il le mérite bien après tout).
Cette nouvelle saison introduit également un nouveau personnage : un sénateur incarné par l'excellent Jack Coleman (Heroes, The Vampire Diaries). Ce dernier est un acteur que j'adore tout particulièrement depuis qu'il a incarné le père de Claire Bennett dans Heroes. Le sénateur est l'une des clés du meurtre de sa mère. J'ai trouvé la petite scène de face à face assez touchante et particulièrement bien foutue. Stana Katic était encore une fois éblouissante et magnifique. C'est indéniable. Au final, ce retour se fait par la grande porte pour Castle. La série qui avait tout à perdre à enfin créer la relation tant attendue a finalement gagnée quelque chose de nouveau et d'encore meilleur. Le côté mièvre des scènes de couple, sans que l'épisode n'en abuse - et heureusement d'ailleurs - était amusant et j'ai hâte d'en découvrir un peu plus. Finalement, voilà une saison qui démarre sous les meilleurs hospices et de façon surprenante.
Note : 8/10. En bref, un retour convaincant pour Castle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17139 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines