Magazine Photos

Les musulmans, les brutes et les truands!

Par Haykel

Nabil.jpgNabil Abdennadher, professeur HES  émérite à l’Université des Sciences appliquées de Suisse occidentale analyse dans ce billet les derniers événements qui ont secoué la planète toute entière à cause d’un ramassis de film anti-islam et les caricatures parues dans Charlie Hebdo pour jeter de l’huile sur le feu non sans arrière pensée commerciale! Un regard pertinent pour alimenter le débat.

=================================
Les musulmans se trouvent encore une fois, à leur insu, dans une énième tourmente, pris en otage entre un film provocateur et des actes de vandalismes meurtriers qui ne peuvent représenter en aucun cas leur religion. Après les versets sataniques de Salman Rujdi trois décennies en arrière, les propos « troublants » du pape Benoit XVI en 2006, les caricatures des certaines presses européennes et l’interdiction des minarets en Suisse, vient le tour du film innocence des musulmans … Et la liste continue de se prolonger avec les récentes caricatures de Charlie hebdo. Bien qu’ils soient de natures différentes, ces évènements placent l’islam et ses adeptes au centre de polémiques qu’ils n’ont jamais cherchées.
Un film truand
La publication des caricatures dans Charlie Hebdo semble être guidée tout simplement par l’appât du gain et l’instrumentalisation du contexte actuel.  Le film innocence des musulmans est une autre “histoire”. Tourné aux Etats-unis  par un réalisateur inconnu, des acteurs obscurs et une mise en sc

1.jpg
ène médiocre, celui-ci est une succession d’insultes et de calomnies à l’encontre de l’islam et de son prophète Mohamed. Celles et ceux qui auront vu les quelques extraits en ligne sur Internet pourront affirmer qu’il a été réalisé avec l’intention de ridiculiser, de réduire, d’offenser, de blasphémer… en un mot,  de blesser. L’arrogance et l’ignorance (des vérités historiques) sont omniprésentes. Il s’agit à mon sens d’un film « truand », condamnable du point de vue moral.
Présent sur Internet depuis Juillet 2012, dans l’indifférence générale, l’innocence des musulmans connaît en ce moment un buzz extraordinaire. Le timing est troublant. Certains signalent que nous sommes à quelques semaines des élections américaines et que ce genre d’évènements risque de profiter à un candidat plus qu’à l’autre.
Malheureusement, la dynamique médiatique créée autour de ce film est principalement « alimentée » par les musulmans eux même. Pour être précis, elle est l’œuvre d’une fraction intégriste de la communauté musulmane très minoritaire mais très active et extrêmement populiste. Ces intégristes crient aujourd’hui à la vengeance par la violence.
Charlie.jpg
Ils oublient, ou font semblant d’oublier, que face à la provocation, l’islam a prêché le calme et la clémence. Il suffit de revenir au coran et aux actes et propos du prophète Mohamed pour s’en rendre compte :

-Rien ne peut justifier une violence aveugle prétendant défendre l'islam alors même que le mot islam vient de salam (paix en arabe).
-Rien ne peut justifier une hystérie incontrôlée alors même que le prophète Mohamed nous a ordonné de maîtriser, voire de cacher notre colère et que face à la provocation, il est nécessaire de s’armer de patience. Omar Ibn Al-Khattâb, second calife du prophète Mohamed et figure incontestée de l’islam rationnel avait dit un jour : occultez le mal par le silence et ne polémiquez pas pour ne pas éveiller les détracteurs.
-Rien ne peut justifier l’assassinat d’un ambassadeur alors que le prophète Mohamed a toujours respecté les messagers de ses pires ennemis.
-Rien ne peut justifier la mort de dizaines de musulmans au nom de la défense du prophète Mohamed alors que l’islam nous enseigne que la vie est sacrée et que tuer une âme est comme tuer toute l’humanité.
-Rien ne peut justifier les écoles saccagées alors que l’islam a appelé à l’éducation et à la science.
Vigilance
Nous devons nous rendre à l’évidence, les groupuscules fanatiques qui prétendent défendre l’islam ont réussi la où les détracteurs de l’islam ont échoué. Ils ont fait de l’innocence des musulmans une réussite médiatique, un « success story », un symbole de la liberté d’expression !
Les actes brutales commis par les intégristes sont aussi condamnables que l’élément déclencheur lui même. Ces actes discréditent l’islam et accréditent la thèse de ses détracteurs.
La liberté que nous avons acquise il y a quelques mois grâce à ce qui est communément appelée aujourd’hui le printemps arabe (en référence aux révolutions tunisiennes et égyptiennes) ne doit pas être confondue avec manque de responsabilité. La vraie liberté est souvent un équilibre instable entre deux extrémismes ravageurs : la dictature d’un coté et l’anarchie de l’autre.
La communauté musulmane doit aujourd’hui se ressaisir et prendre acte de cette situation critique. Elle doit faire barrage à cet extrémisme destructeur, résultat d’un vide culturel et de l’ignorance de notre propre religion. Un travail soutenu de communication et de pédagogie doit aujourd’hui commencer. Son objectif est de transmettre le vrai message de l’islam : celui de la tolérance et de l’ouverture sur autrui.
Dr. Nabil Adennadher
Professeur HES, Université des Sciences appliquées de Suisse occidentale
Membre du bureau exécutif de l’association de la communauté Tunisienne en Suisse

En rapport avec cette note:

"Mon invité: Hafid Ouardiri qui répond au film qui insulte les musulmans!"

Et demain est un autre jour!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Haykel 14399 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines