Magazine Autres sports

Sautons aux Conclusions, les matches de 13h

Publié le 30 septembre 2012 par Sixverges
Sautons aux Conclusions, les matches de 13hLes Niners et les Pats font de sérieux statements pendant qu'on a un match de fou à Atlanta!
Pats 52, Bills 28
Comme c'est un match important, vous pouvez gager votre chemise sur les Pats. Ils ouvrent d'ailleurs le match sur un touché de Stevan Ridley.
C'est le seul événement marquant du 1e quart qui se termine 7-0 Pats.
C'est clair que je regarde quatre games en même temps mais j'ai pas encore vu les Bills avec le ballon. Mauvais signe.
La D buffaloise minimise cependant les dégâts. Gostkowski rate un long placement suite à une belle poussée. Toujours 7-0.
Les Bills se réveillent: touché de 24 v de Scott Chandler sur un jump ball. Le tout a été rendu possible par un fumble de Gronkowski.
Un autre qui en arrache: Goskowski. Il rate un placement de 42 v. 6 points perdus dans un match égal. Les Bills viennent près de rater l'opportunité mais Freddie Jackson réussit un catch spectaculaire pour 30 v et Fitzpatrick rejoint ENCORE Chandler dans la zone des buts. 14-7 Bills, ça s'est fait très vite.
Première demie échevelée marquée par les revirements, 14-7 BUF à la pause.
HAAAA! Donald Jones se sauve sur une courte passe! Touché! 68 v! Buffalo! 21-7!
Tom Brady ne se laissera évidemment pas faire. Il orchestre un drive de 80 v en 8 jeux qui se termine avec un touché de Danny Woodhead. 21-14 au milieu du 3e quart, on se dirige vers une fin excitante.
Va sans dire que les Pats créent l'égalité sur leur possession suivante. 8 jeux, 85 v, course de 4 v de Brady pour le majeur. Donc c'est 165 v en 16 jeux, la D du Buffalo n'arrête rien. Mario Williams: 1 tackle, 0 sack.
Touché de Gronkowski, 28 v. 28-21 Pats, les Bills sont morts.
Gros plaqué de Brandon Spikes sur Fred Jackson, fumble et les Pats reprennent au 40 du Buffalo.
Touché Stevan Ridley, 2 v. 35-21 Pats, quel effondrement des Bills. Quatre touchés sans riposte.
Bon, j'en saute des boutes, ça s'est terminé 52-28, tabarnak! 45 points des Pats en 2e demie. Ridley a terminé avec 106 v au sol (1 TD) et Brandon Bolden avec 137 v et 2 TD! Performance pathétique de la défensive des Bills.
C'était évident que les Pats (2-2) n'allaient pas couler à 1-3. Ils sont trop bons pour ça. Quant aux Bills (2-2)...je ne sais pas quoi dire. Ils sont capables du meilleur et du pire, I guess. Disons que les investissements en défensive ne sont pas rentables à date.
Niners 34, Jets 0
De mémoire, je n'ai jamais vu un match Niners-Jets de ma vie.
On a appris peu avant le match que Stephen Hill et Dustin Keller sont absents pour le NYJ. Ça laisse plus grand monde pour attraper des passes.
Après un échange de punts, ce sont les Niners qui sortent le wildcat. Colin Kaepernick gagne le 1e jeu un doigt dans le nez.
On a failli voir un splendide touché de Randy Moss sur une bombe de Kaepernick. Double coverage, Randy a failli l'avoir. Les Niners ont essayé un peu trop de longues passes à mi-chemin du 1e quart. On sait que Revis n'est pas là mais quand même, ce n'est pas la personnalité du Frisco.
Après encore quelques dégagements, les Niners ressortent le sac à malice avec un beau end around à Mario Manningham, 28 verges. Le premier quart se termine 0-0
Les Niners ont l'air d'une équipe collégiale: option pitch à Kyle Williams à la porte des buts, ça donne presque un touché. Et c'est Kaepernick qui marque le touché sur une course quasiment trop facile. 7-0 Niners en début de 2e quart.
Apparté: Kaepernick a des tatous en tabarnak.
Un certain Epps capte une passe de Tebow et échappe le ballon. Ça ressemblait à une passe incomplète mais bon. Les Niners reprennent vers la mi-terrain.
Des sacks consécutifs forcent SF à tenter un placement de 55 v, raté. Les Jets s'en tirent bien.
Le NYJ dégage sur la possession suivante, évidemment.
J'ai sûrement raté deux-trois punts, à mon retour Mark Sanchez échappait le ballon au 26 adverse, repris par les Niners. Quand ça va mal.
Antonio « Retard » Cromartie met sa main dans la grille de Manningham avant le snap. Pénalité, 1e jeu. Meilleur CB de la NFL, mon oeil.
Les Niners se placent pour un placement de dernière seconde. 10-0 à la pause. Les Niners mènent 207-83 au niveau des verges totales. L'attaque des Jets est réduite à néant.
14:30 et tous les matches sauf SD-KC sont rendus à la mi-temps. Welcome back real refs.
Interception de Patrick Willis en début de 3e quart, sur une passe déviée. Les Niners reprennent au 30 du NYJ et se contentent encore d'un placement, 13-0. Oups, Akers rate sur 40 v!!! Les vents du Meadowlands!!!
Three and out des Jets, les huées fusent.
Les Niners pourraient se contenter d'écouler le temps mais il reste quand même 7:50 à faire au 3e quart...
Frank Gore marque finalement un TD d'une verge avec deux minutes à faire au 3e. Ça devrait être suffisant.
Sanchez est encore en poste sur la possession suivante. C'est pourtant le temps d'espérer un miracle.
Tabarouette. Holmes attrappe le ballon, tombe par terre, flippe le ballon comme si le jeu était fini...mais personne ne lui a touché. Live bal!!! Carlos Rogers ramène sur 51 v pour le touché. 24-0 Niners et en plus, Holmes est blessé. Ou peut-être qu'il fait semblant pour justifier sa bourde. Quel ostie de tata. En fait les Jets sont remplis de tatas: Cromartie, Holmes, Bart Scott...Une chance que Plastico n'est plus là.
C'est le temps de battre le trafic au Meadowlands!!!
Tout baigne dans l'huile pour les Niners, de la maudite belle job. Ils ajoutent un placement, bloquent un punt...les Jets sont broyés. Touché Kendall Hunter. 34-0 Niners.
Les Niners ont vraiment su se relever après leur défaite au Minnesota. Ils ont massacré les Jets avec de la grosse défense et une stratégie astucieuse en attaque. Les Jets ont eu l'air d'un club de la CFL. Les verges totales au final: 379-145.
Panthers 28, Falcons 30
Début du tonnerre pour la Caroline, 5 jeux, 53 v, passe de 17 v à Greg Olsen. Il sera intéressant de voir les Falcons réagir en tirant de l'arrière.
Il faudrait dire aux gens de RDS qu'ils ont le droit de mettre un peu de son de foule dans leurs reportages. Des matches qui se déroulent dans un parfait silence, c'est plate.
Les Falcons amènent le ballon jusqu'au 5 adverse mais Ryan se fait intercepter par un certain Nakamura. Atroce fin de séquence offensive pour Atlanta, le match devient très intéressant.
Le susmentionné Nakamura se fait toutefois battre sur une bombe de 49 v à Roddy White. 7-7, une tabarouette de belle passe.
Un avantage de regarder les matches à RDS: on peut voir les annonces de Hyundai avec Guillaume Lemay-Thivierge!!! Yes!
Steve Smith échappe le ballon sur un end around, les Falcons reprennent au 30 adverse. Le momentum a drôlement changé de côté.
Les Faucons n'en profitent pas vraiment, placement. 10-7 Atlanta.
Oh, DeAngelo Williams! Touché de 13 v de toute beauté. 14-10, ça conclut une belle poussée.
Il ne faut pas cligner des yeux ou on rate un touché dans ce match. Roddy White récidive sur 14 v et les Falcons rentrent au vestiaire avec une avance de 17-14.
Wow,quelque chose qu'on ne voit pas souvent: Michael Turner attrape un dumpoff et se sauve sur 60 v pour le touché. Son gros cul rebondissait dans tous les sens. 24-14.
Cam Newton rétrécit l'écart sur un touché au sol. Il a foncé dans le tas et ça semblait douloureux.
Après une longue séquence effrénée, le match frappe une accalmie.
24-21 Falcons avec 8 minutes à faire, hors-jeu Atlanta et Newton en profite pour rejoindre la recrue Kealoah Pilares pour le touché. 28-24 avec 7:55 à faire. Oh yes.
Les Falcons remontent le terrain très rapidement mais un sack et une pénalité les forcent à botter 28-27 avec 4:57 à faire. Très bon match.
Les Falcons reprennent vite et, Oh mercy, Ryan rejoint Julio Jones sur une bombe mais il touche de justesse à la ligne de touche. Atlanta dégage, une chance qu'ils ont tous leurs timeouts.
Cam Newton tente d'aller chercher un premier jeu qui permettrait aux Panthers d'écouler le temps mais il échappe le ballon. La Caroline reprend mais doit dégager. On a eu droit à une conférence d'arbitres, une révision...on aurait juré que les arbitres de remplacement étaient de retour.
Les Panthers dégagent et les Falcons sont coincés à leur ligne de 1. Matt Ryan rejoint alors White sur 60 v sur un jeu hallucinant. Un vrai missile que White attrape en double couverture. Holy fucking shit.
Harry Douglas réussit un catch spectaculaire pour permettre une tentative de placement de 40 v. Et c'est réussi par Matt Bryant. 30-28 Falcons avec 5 secondes à faire.
Les Falcons doivent survivre au kickoff...c'est fait.
Tout un match, toute une victoire pour Atlanta avec un drive final magique. Avec une fiche de 4-0, ils ont d'excellentes chances de se sauver avec la NFC Sud. Chapeau à Roddy White pour un match colossal: 169 v et 2 TD
Dommage que les Panthers se retrouvent à 1-3 car ils sont divertissants. Il leur en manque un peu de chaque côté du ballon.
Tranche de vie: j'ai finalement regardé The Avengers hier et comme fan de comic books, c'était carrément orgasmique. Le scénario et les dialogues étaient excellent, avec juste assez d'humour et de détachement ironique. La bataille de la fin est vraiment formidable. Petit défaut: Samuel Jackson et Robert Downey sont trop bons comme acteurs, les autres ont l'air poches par comparaison.
Seahawks 13, Rams 19
Étonnamment intéressant comme match. Les Seahawks sont tellement hot que la boucan leur sort par les oreilles. Marshawn Lynch commence la journée en force avec 32 v et 1 TD sur la première possession du Seattle.
Les Rams réussissent un placement peu après et ensuite ça se calme drôlement pour un bon bout de temps.
Avec 7 minutes à faire au 2e quart, la recrue Trumaine Johnson intercepte une passe déviée vers la mi-terrain. Ça donne aux Rams leur plus belle opportunité du match. Ils réussissent un touché sur une feinte de placement qu'on voyait venir de loin. De John Hekker à Danny Amendola, c'est pas payant dans les pools, ça.
Les Rams ajoutent un placement avant la fin de le demie, 13-7 St-Louis. Hé ben.
Le botteur recrue Zuerlein remet ça en début de 2e demie avec un placement de 60 v. 16-7 Rams.
Ce match est serré mais vraiment terne. L'attaque des Hawks se résume à Marshawn Lynch, Russell Wilson en arrache avec deux interceptions.
Le Seattle ajoute un placement vers la fin du 3e quart, 16-10 Rams.
Encore un placement pour les Seahawks mais les les Rams reviennent aussitôt avec leur propre 3 points. 19-13 avec six minutes à faire. Je le disais plus tôt, serré mais terne.
Man, je m'ennuyais de Mike Carey et de ses calls...maniérés, disons.
Dans un moment crucial, Russell Wilson a l'air d'une recrue repêchée en 3e ronde. Sans farce, avec un quart compétent, les Seahawks auraient gagné ce match facilement.
Wilson a une autre chance, son équipe reprend le ballon avec 3 minutes à faire mais plus de timeout.
Lynch est vraiment tough. Pete Carroll sait le motiver et c'est rentable.
Bon, le WR Anthony McCoy glisse et la passe de Wilson est interceptée. Game Over.
Les Hawks (2-2) gaspillent une performance de 118 v de Lynch et un bon match défensif. Les trois INT de Wilson ont fait mal. Les Rams ont aussi une fiche de 2-2, ils sont potables. Ils ont su profiter des erreurs adverses.
Vikings 20, Lions 13
Méga-match de division ici. Percy Harvin a amorcé le match avec un TD de 105 sur le botté initial et un dénommé Marcus Sherrels a marqué sur un retour de dégagement et c'est ça qui est ça. La défensive des Vikes a bien fait pour une deuxième semaine de suite. Avec une fiche de 3-1, les Vikings sont sans conteste la surprise du début de saison. Les Lions (1-3) déçoivent amèrement et le siège de Jim Schwartz doit être pas mal chaud. Une autre défaite et c'est en fait de lui. Matt Stafford a encore eu de bonnes stats dans une cause perdante avec ses 319 v. Son attaque a toutefois eu de la misère à marquer des touchés.
Autre tranche de vie: il mouille et mes enfants ont passé les matches de 13h à crier, courir comme des mongols et se chicaner. Stupid kids. Les enfants et le football, ça se mélange pas.
Titans 14, Texans 38
Les Texans ont sorti les vidanges avec leur aplomb habituel. On a hâte de les voir se poigner contre une bonne équipe. Match très efficace pour Matt Schaub, 20/208, 202 v, 2 TD, 0 INT. Pas grand chose à signaler côté stats mais le salaud de Chris Johnson a amassé 141 v dans une cause perdante. Moron. Jake Locker s'est encore blessé mais les Titans sont ¾ morts alors...
Chargers 37, Chiefs 20
Je n'ai rien vu de ce match mais watch out, Norv et les Chargers ont une fiche de 3-1! Let the choking begin!!!!! Tout comme Jim Schwartz, Romeo Crenell doit commencer à avoir chaud aux fesses...
On avait toute une pallette de matches, c'était plaisant. JR sera là en début de soirée avec le résumé des matches de 16h! Enjoy!!!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines