Magazine

Conférence: Silex and the city de Jul

Publié le 01 octobre 2012 par 7bd @7BD
QUAND LA BD S'ANIME ! Silex and the cityThème : Soirée MK2 CINE BD Invité : JUL pour « SILEX AND THE CITY » date : La soirée du mardi 18 septembre 2012 Il se passe quelque chose dans le monde de l'animation en France ! Comme souvent, c'est vrai. Il faut que je précise. Il se passe quelque chose dans le monde de l'animation audiovisuelle en France ! Mais quoi donc ? Après cet effet d'annonce coup de tonnerre, il est bon de revenir un peu en arrière. Quel est le point commun entre Tintin, Cédric, Titeuf, Boule et Bill et quelques autres ? De la BD, ils sont passés au stade de la série animée. Là aussi, il faut préciser, la série animée jeunesse. Voilà mon problème. Je suis adulte, j'aime les dessins animés, j'allume ma télé et que me propose-t-on ? Des programmes... jeunesse. Mis à part « Les Simpson » ou « South Parc » (séries produites à l'étranger et non en France), RIEN pour le spectateur que je suis, rien pour ma tranche d'âge, et les Mangas ? Non, en France, un « Naruto » ou un « Dragon Ball Z » vise les jeunes. Le constat est là, en matière de série animée pour adulte, la programmation et la production française frisent le néant. Puis « les Lascars » ont pointé le bout de leur nez, sur Canal Plus me direz-vous. Ils ont le mérite d'avoir (entre)ouvert une porte. Et ARTE a passé le nez par cette porte. Ils ont adapté en série la BD de JUL « Silex and the city », pour la diffuser à 20h45. Silex and quoi ? C'est le moment du résumé : La série se déroule dans une vallée du paléolithique, à compter -40 000 avant JC. Elle raconte les déboires d'une famille de la classe moyenne : les Dotcom, composée de Blog le père, Spam la mère, Web la fille et Url le fils. Ils suivent (ou pas) la politique de la vallée. Celle-ci se bat pour conserver son AAA, lutte contre la violence scolaire, expose des caricatures du Mammouth malgré les lapidations intégristes et exploite le volcan-centrale pour le maintien de l'économie malgré les risques écologiques que ça implique ! La série BD sort son tome 3 chez DARGAUD et la série animée a démarré sur ARTE en septembre. JUL, historien, passé par le dessin de presse, voulait traiter des problèmes de société de manière humoristique. Il a eu l'idée de transposer les travers de notre époque à la Préhistoire. Là tient le ressort comique, et ça fonctionne. Mais je vais trop vite, rembobinons. Donc, ARTE fait de l'animation destinée aux grands, et MK2 en parle. En effet, dans le cadre de ses rencontres CINE BD, MK2 a organisé une soirée autour de la sortie du tome 3 de « Silex and the city » en invitant JUL au MK2 Quai de Loire ! Et bien sûr, 7BD a répondu présent. Après avoir été reçu chaleureusement, Nous avons pris place dans la Salle 5. JUL est monté sur l'estrade, et il a été interviewé par Romain Brett, de DARGAUD. Je me suis rendu compte (mon poignet qui prenait les notes, surtout) que JUL était quelqu'un de très prolixe, d'enthousiaste, qui ne laissait pas de temps mort dans la conversation. Cette conférence fut un vrai plaisir. Il a partagé avec nous beaucoup de choses, dont les origines de la BD. Le choix de la préhistoire dans l'idée d'utiliser le passé pour parler du présent. Le choix d'une famille, car cela permettait d'aborder les problèmes sous les points de vue de générations fort différentes. Il a expliqué que certains des événements de la série sont des faits archéologiques avérés (la cohabitation de Néanderthal et Cro-Magnon à cette époque par exemple). Ce mélange de réalité et fiction contribue à renforcer la série. En ce qui concerne le dessin animé, JUL nous a raconté que la société Haut et Court avait acheté les droits à DARGAUD, a proposé l'idée d'adaptation à ARTE qui a dit « Banco » (je cite). Les épisodes ont été réalisés par Jérôme Hoarau avec le studio parisien « Je Suis Bien Content ». Et JUL dans tout cela ? Il n'a pas chômé puisqu'il est le scénariste de tous les épisodes de la série, et qu'il a assuré la direction artistique afin de valider que le projet collait bien à son oeuvre. Il a été très heureux de voir que la production s'est faite totalement en France (sans passer par l'Asie) et surtout que l'imagination a permis de jongler avec les budgets serrés de ARTE pour garder la qualité et aboutir finalement à ce programme court absolument rigolo. A noter que la série comporte de nombreuses Guest-stars à l'américaine qui viennent prêter leur voix à certains personnages, citons entre autres Gérard Miller, Amélie Nothomb ou encore José Bové. JUL a pris un réel plaisir à échanger avec le public et à répondre aux questions de ceux qui étaient venus nombreux ce soir-là. Et ils sont repartis heureux, puisqu'un moment avait été prévu pour les dédicaces, même s'il a fallu jongler avec les horaires de fermeture du MK2. Car entre-temps, MK2 nous a gratifié de la projection de quelques épisodes de la série, mais aussi d'un film choisi par JUL: « La vie de Brian » des Monty Python, une comédie déjanté sur un anonyme contemporain de Jésus ! JUL avait opté pour ce film car il avait la même démarche que « Silex and the city » : Utiliser le passé pour parler de manière drôle et sarcastique du présent. J'ai eu un plaisir intense à revoir ce vieux film des Monty Python. Qui n'a jamais vu John Cleese en roi mage ne peut décemment pas prétendre connaître l'Humour Anglais. J'ai également pris un malin plaisir à découvrir l'adaptation très amusante de « Silex and the city ». Bien que je trouve personnellement que les épisodes ont plus d'impact vus en petite quantité. Chaque épisode dure trois minutes, et on a eu droit à vingt minutes de projection. Si vous voulez en voir plus, n'hésitez pas : 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


7bd 7128 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte