Magazine Environnement

La PDG de Total refuse le forage en Arctique

Publié le 01 octobre 2012 par Lenergiedavancer @Fil_energie
antartique Airflore

Christophe de Margerie, le PDG de Total, a accordé un entretien au journal financier le Financial Times, où il précise que son groupe n’a pas l’intention de réaliser des forages pétroliers en Arctique.

Le patron du groupe pétrolier explique cette décision par les risques environnementaux qu’il ne veut pas courir. L’entretien est paru dans le Financial Times le lendemain de l’annonce par la Cour de cassation de la confirmation de la condamnation du groupe pour « préjudice écologique » dans l’affaire de l’Erika, qui avait coulé au large de la Bretagne en 1999, causant une importante marée noire.

«Du pétrole au Groënland serait un désastre. Une marée noire ferait trop de dégâts pour l’image de la compagnie», précise le chef d’entreprise. Il s’agit de la première fois qu’une multinationale pétrolière s’exprime en défaveur de l’exploration pétrolière arctique.

Dans cet entretien, publié le mercredi 26 septembre 2012, Christophe de Margerie explique donc que les risques de provoquer une marée noire en arctique sont trop importants pour tenter d’y forer.

Le dirigeant de Total s’est également exprimé sur la prospection gazière, pour laquelle son avis est différent. En effet, il estime que les fuites de gaz sont moins dangereuses car plus facile à gérer que celles d’autres hydrocarbures. D’ailleurs, son groupe, Total, exploite des champs gaziers dans cette région, comme celui de Shtokman, dans la mer de Barents.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lenergiedavancer 5099 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte