Magazine Culture

Pour Aurélie Filipetti, France Télévisions « doit arrêter la course à l’audimat »

Publié le 01 octobre 2012 par Buzzmedias @buzzmediasnet

Pour Aurélie Filipetti, France Télévisions « doit arrêter la course à l’audimat »Alors que mardi un appel à la grève est lancé à France Télévisions en raison des coupes budgétaires prévue pour 2013, Aurélie Filipetti, la ministre de la Culture et de la Communication estime que le groupe audiovisuel public doit "arrêter la course à l'audimat". 

Alors que Rémy Pflimlin, PDG de France Télévisions a adressé une lettre à l'ensemble de ses salariés, dans laquelle il évoque une probable "diminution très importante" des ressources du groupe audiovisuel public, plusieurs syndicats ont lancé un appel à la grève pour ce mardi 2 octobre. Les syndicats CGT et FO du groupe audiovisuel public entendent obtenir notamment "un financement de France Télévisions à hauteur des missions de service public" et "l'abandon du projet de plan social et la présentation d'un vrai projet stratégique pour l'entreprise". "France Télévisions est victime d'une véritable asphyxie financière. Elle a commencé avec la suppression de la publicité (...) et elle s'est poursuivie par l'élaboration de deux plans d'affaires en trois ans et l'annonce d'un troisième, tous complètement déconnectés de la réalité de l'entreprise et du secteur", ont indiqué les organisations syndicales.

"Il faut que nos concitoyens voient la différence quand ils sont sur une chaîne du service public"

Dans un entretien accordé ce lundi à l' AFP, Aurélie Filipetti a estimé que France Télévisions devait "arrêter la course à l'audimat". "La course à l'audimat, sur le même terrain que des chaînes commerciales, n'est pas la bonne manière d'envisager une stratégie pour le service public audiovisuel", a-t-elle expliqué, avant d'assurer qu'à "l'heure de la multiplication des chaînes et de la TV connectée",  seule "la qualité" fera la différence. "Ce n'est pas forcément plus de crédits budgétaires qui sont les garants d'une amélioration de la qualité des programmes", a-t-elle souligné.

Selon les chiffres communiquées par le ministère, France Télévisions bénéficiera d'une dotation de 2,45 milliards d'euros, soit une baisse de 2,3% par rapport à 2012. "Ce n'est pas mieux avec moins", a estimé Aurélie Filipetti, soulignant que l'augmentation de la redevance qui "n'est pas négligeable" représentera un effort de la part des téléspectateurs. "En retour, il faut que nos concitoyens voient la différence quand ils sont sur une chaîne du service public", a-t-elle conclut.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Buzzmedias 19229 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte