Magazine Auto/moto

Toyota Sequoia 2013 : une seule mécanique au programme

Publié le 01 octobre 2012 par Critiqueauto

Toyota Sequoia 2013 : une seule mécanique au programme

Il y a douze ans, Toyota, un constructeur
d’automobiles reconnu pour fabriquer des voitures compactes, se lançait à
l’assaut des Chevrolet Tahoe, GMC Yukon et Ford Expedition de ce monde. Les
consommateurs découvraient que Toyota était également capable de construire des
camions. Pour 2013, les améliorations apportées au Sequoia relèvent de la
technologie et des éléments de confort.

Mécanique

Le fabricant japonais Toyota n’a retenu
qu’une seule mécanique pour le grand Sequoia. Seul le moteur V8 de 5,7 litres
fera office sous le capot du VUS. On s’est enfin décidé à faire disparaître le
4,6-litresdont la consommation de carburant n’était pas vraiment plus basse que
le 5,7-litres. La puissance de cette mécanique est de 381 chevaux à 5 600
tours par minute. Son couple, quant à lui, il atteint 401 livres-pieds. La boîte
de vitesses retenue pour gérer la puissance de de V8 est l’automatique à 6
rapports avec mode manuel; ce qu’il est intéressant de noter du côté de cette
boîte de vitesses, c’est que les trois derniers rapports sont surmultipliés.
Malgré un poids de plus de 2 700 kilos, le Sequoia boucle le 0 à 100 km/h
en à peine 8 secondes et peut atteindre une vitesse de pointe de 200 km/h.

Le Toyota Sequoia vient de série avec la
propulsion, mais il est possible de se procurer la transmission intégrale. Les
deux différentiels du véhicule sont des Torsen à glissement limité. Pour ce qui
est de la capacité de remorquage du Sequoia, elle oscille à 3 220 kilos.
Sa consommation de carburant est relativement élevée avec une moyenne de 15
litres aux 100 kilomètres.

Habitacle
et carrosserie

Le Toyota Sequoia 2013 est offert en trois
versions : SR5, Limited et Platinum. Pour 2013, en ce qui a trait à
l’extérieur, on a reconduit le Sequoia presque tel quel. On retrouve les mêmes
rétroviseurs extérieurs électriques, les mêmes lave-glaces et le même support
de toit que l’an dernier. Ce qu’on trouve de nouveau cette année, ce sont les
lave-phares. Si vous choisissez la version Limited ou la Platinum, vous aurez
droit à des capteurs qui permettent de se stationner plus facilement.

À l’intérieur, on retrouve le confort d’une
berline; on est assis haut et on a une excellente vue sur le paysage. On a de
la place pour 8 personnes à bord et plein d’espace pour leurs bagages. Il est
possible de remplacer la banquette de deuxième rangée par deux fauteuils, ce
qui ramène la capacité du Sequoia à 7 personnes assises. Et si vous avez une
famille nombreuse, vous disposerez à bord du Limited de pas moins de 16
porte-gobelet; dans la version Platinum. Elle, en reçoit 18. L’habitacle du
Sequoia est d’une simplicité exemplaire, mais quel raffinement.

Conclusion

Pour terminer, mentionnons que le Toyota
Sequoia est muni d’une suspension à quatre roues indépendantes. Sur la version
Platinum, on jouit d’une suspension adaptative réglage dans l’un des trois
modes suivants : Confort, Normal et Sport. Et malgré ses dimensions
généreuses, le Sequoia affiche un rayon de braquage de moins de 11 mètres et se
conduit très bien. De plus, il est des plus fiables.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines