Magazine Sport

Clubs en folie

Publié le 01 octobre 2012 par Pascal Boutreau

Ok, ok, un mois entre deux new news, ce n'est pas trop sérieux... Mais bon, les journées sont bien chargées ces derniers temps alors je fais ce que je peux... Et puis d'abord, j'étais parti en Chine quelques jours pour y couvrir le Triathlon de Weihai (j'ai bien dit couvrir et non courir). Vous lirez le compte-rendu dans le prochain Trimag (au passage un grand bravo à son rédac chef Luc Beurnaux, nouvel Ironman à Barcelone !). C'est une bonne excuse, non ? Vais essayer d'être plus régulier. D'autant plus si ce blog est appelé à migrer vers un support un p'tit peu plus "fréquenté" (mes zamis d'il y a quelques mois, de ma vie d'avant, si vous voyez ce que je veux dire...). Faudra quand même attendre un peu car là, je vais vite filer à Fréjus pour le Roc d'Azur, le plus grand rassemblement européen (et peut-être même mondial... soyons fous !) de VTT. Cinq jours de pur plaisir avec les Dream Girls de Blanco Negro. Bref. Je vous raconterai, promis. 

Index
Dieu sait que je suis super éclectique devant la TV quand il s’agit de sport, mais j’avoue zapper assez vite dès que je vois apparaître un green et une compète de golf (et dieu sait qu'il y en a sur certaines chaines). A l’exception bien entendu de la Ryder Cup. Une fois encore, je me suis régalé. Quel spectacle. Cette confrontation Etats-Unis – Europe est un pur régal à chacune de ses éditions. Sport on ne peu plus individuel, le golf se transforme un week-end tous les deux ans en un formidable sport collectif. Avec à chaque fois une ambiance de folie plus proche de celle d'un match de foot que de l'ambiance parfois feutrée d'un open de golf. Avec les excellents commentaires sur Canal+ sport de Christian Ledan et Thomas Levet, ce fut un vrai bonheur. Debout sur mon canapé au moment du dénouement, dimanche, juste après minuit. Tant pis pour Lyon-Bordeaux, le Canal Football Club et l'Equipe du Dimanche. La Ryder, c'est sacré. A la rue pendant deux jours, les Européens que tous les "spécialistes" annonçaient condamnés ont réalisé un improbable retour pour venir coiffer les Amerloques complètement paniqués par la détermination affichée par les troupes d'Olazabal. A moins que ce ne soit l'esprit de l'Espagnol Severiano Ballesteros, légende de la discipline disparue il y a quelques mois qui soit intervenu directement. 

7c4fd
Un événement dont on n'a peut-être pas conscience en France de la dimension planétaire (site internet ICI). Un de ces événements que l'on peut suivre sans être un spécialiste ou même un fan de golf. En étant simplement un fan de sport. Parce qu'il y a des émotions, des frissons, de l'engagement, de la passion. Bref, tout ce qui caractérise l'esprit du sport. On peut ne rien connaître aux subtilités des foursomes, fourball, des 1 up ou 2 down et se laisser embarquer dans la folie de la Ryder comme on en a davantage l'habitude pour une séance de tirs au but d'une Coupe du monde de foot, ou d'un cinquième set entre Federer et Nadal. 

D'ailleurs à ce sujet, je vous rappelle que la France sera l'hôte de la Ryder Cup en 2018 sur le golf National à Saint-Quentin-en-Yvelines, en région parisienne. Si je n'ai pas la chance d'être mort à cette période, j'y serai ! Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer ! Dans la série des grands événements, la France accueillera également les Jeux Equestres Mondiaux en 2014, autrement dit, les Championnats du monde. Huit disciplines (les trois olympiques saut, concours complet, dressage mais aussi attelage, endurance, voltige, reining et paradressage) pour un événement qui n'a lieu que tous les quatre ans et qui espère recevoir 500 000 visiteurs. Caen sera le camp de base de la compétition avec notamment le saut d'obstacles dans le stade de foot Michel-d'Ornano. L'endurance sera elle organisée autour du Mont Saint-Michel, le cross du concours complet dans le magnifique Haras du Pin, la voltige au Zénith de Caen etc. Toutes les infos ICI. Et vous pourrez bien sûr suivre tout ça sur Equidia Life qui retransmettra toutes les épreuves en direct et en intégralité comme pour les Jeux olympiques de Londres (c'était la séquence pub)

...............

Cela ne vous a évidemment pas échappé, le championnat de hockey sur gazon a repris. Comme d'hab, je vais suivre de près les performances de Mamzelle Peg et du SAM Mérignac (ok, je vais aussi suivre les Cambrésiennes de Pif et Caro, et les Lilloises de Loulou...). Deux victoires 6-0 pour commencer et se mettre en jambes, parfait. Pour rappel, les filles du Stade Français et les messieurs de Lille sont les tenants du titre. 

.........

Bercy-samedi-soir
Petit retour sur les Mondiaux d'escalade qui se disputaient il y a quelques jours à Bercy. Un grand moment de sport dans un POPB bourré à craquer et en fusion totale. Ouh que c'était bon ! Quel kiffe de voir ces champions grimper de façon incroyable ces murs en enchainant les prises et les positions les plus improbables.

L'escalade fait partie des sports encore en lice pour entrer au programme olympique, en 2016 à Rio. Dur dilemme en ce qui me concerne puisque figurent aussi dans la liste courte, le squash et le roller (probablement dans sa version vitesse), deux sports que je suis également avec attention et grand plaisir depuis plusieurs années. Evidemment, il n'y aura pas de place pour tout le monde.

75e8b
Mais c'est vrai que l'escalade présente de nombreux atouts. Et que l'on ne me fasse pas rire avec l'universalité comme critère déterminant. Parce que si c'est un aspect essentiel, comment expliquer la présence du rugby, sport pratiqué sérieusement que dans quelques pays. Non, la désignation se fera une fois encore selon des critères de lobbying et de business. L'escalade est un sport jeune, idéal donc pour rajeunir un peu plus l'image des JO, comme le ski freestyle présent pour la première fois lors des prochains Jeux de Sotchi est censé le faire pour les JO d'hiver (on est à un peu moins de 500 jours).   

Voici la petite brève que j'ai publiée sur le sujet sur le site d'Adrénaline ICI avec notamment le titre en bloc de Mélanie Sandoz.

.......................

Un grand bravo à mes deux camarades du Meudon Triathlon finisher des 100km de Millau. Kolua (Grégory Ade) a bouclé le Mythe en 10h43’58’’ tandis que Zarma (François Dubuc) a lui aussi inscrit cette épreuve de référence à son palmarès en 11h15’51’’. Parmi mon « réseau », bravo aussi à Corinne Peirano (15h33’44’’). Pour info, Michael Boch et Corinne Gruffaz l’ont emporté en 7h09’59’’ et 9h32’19’’.

Zvgs7116
452857_le-kenyan-geoffrey-mutai-g-franchit-en-vainqueur-la-ligne-d-arrivee-du-39e-marathon-de-berlin-le-30-septembre-2012
Et puisque me voilà dans le domaine de la course à pied, petite réflexion sur le Marathon de Berlin qui se disputait ce dimanche. Le Kenyan Mutai l'a emporté en 2h4'15''. Et le pire, c'est que certains sont déçus... Bah oui, il n'a pas battu le record du monde... (2h3'38'' soit plus de 20,5km/h de moyenne !!!!) Honte à lui. 2h4'15'', ok, c'est le 4e chrono de tous les temps, mais il aurait quand même pu se fouler un peu, non ? D'une façon générale, les huit premiers "Berliner", tous des Kenyans, sont en moins de 2h10', un chrono qui il y a peu représentait encore une référence. Un peu à l'image du 100m où l'on crie "remboursez!!!" quand le chrono reste supérieur à 10'', un chrono de plus de 2h5' sur marathon relèverait presque aujourd'hui de la contre-performance. Et dire que j'ai grandi dans le mythe de l'Ethiopien Dinsamo Belayneh dont le record du monde en 2h6'50'' resta pendant dix ans une inaccessible marque. Dommage de ne s'attacher qu'à la lutte contre le chrono et non pas à la simple victoire et à la performance pure. 

..........

D2597
Vous seriez déçus si je ne vous faisais part de mes pensées sur le hand... Alors comme ça, d'autres sportifs que les footeux seraient capables de faire des choses vilaines ? Et moi qui croyait naïvement que seul le foot rassemblait tous les maux de cette planète... Cette affaire des paris des joueurs de Montpellier est assez pathétique. Ok, le déferlement médiatique est sans doute exagéré. Ok, ils n'ont tuer personne... Ok. Mais vouloir nous faire croire qu'ils n'ont pas triché.... faudrait pas nous prendre non plus pour des jambons. Difficile de donner le maximum pour l'emporter (ce qui est le propre d'un joueur pro me semble-t-il) quand on a parié sur sa propre défaite... Ou alors faut m'expliquer... Les joueurs ont juste été bêtes... Croyant se faire de l'argent facile, croyant sans doute que ça ne se verrait pas de parier sur un score à la mi-temps, puisqu'il restait de toute façon une autre mi-temps pour remettre les choses à leur place, ils ont envoyé leur copine et autres amis placer des sommes que les opérateurs de paris ne voient jamais sur des matches ordinaires. Et pan, pris la main dans le pot de confiture (et celle là est bien moins bonne que la confiture à la rhubarbe de maman Peg... désolé, message perso). Les voilà embarqués dans une sale affaire. Perso, je ne les plains pas. Tu joues, tu triches, tu perds... tu paies ! Sans toucher les 20 000. 

.............................. 

528678_10151177149748537_1992925689_n
Sinon, le dernier Running Pour Elles est en kiosque avec sa jolie couverture. A lire bien évidemment. Un numéro un peu particulier pour moi pour de multiples raisons.

Le magazine est concocté par mon amie Cécile Bertin. Cécile pour qui le compte à rebours de sa troisième étape des 4 déserts est lancé. Après le désert de l'Atacama en mars, celui de Gobi en juin, le 28 octobre, elle s'attaquera au Sahara, avec comme à chaque fois 250km en autosuffisance alimentaire, en 6 étapes. Restera ensuite, trois semaines plus tard, à boucler l'aventure avec l'Antarctique (projet à lire sur cecilebertin.com). Au sujet de Cécile, je vous recommande d'ailleurs sa chronique sur son site courir-au-feminin au sujet de l'essor des trails (ICI). Un régal de coup de gueule à lire que ce soit au niveau de la forme que du fond.   


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine