Magazine Histoire

Akhmin, l'autre ville de Min (10) en Égypte ancienne !

Par Aimejc @aime_ankh

ankh hiero  www.aime-free.com

"Je suis le taureau qui crée la semence des dieux et des déesses"

Voici comment Min se décrivait lui même !

D'une importance considérable...

Sa présentation peu conventionnelle vous en conviendrez, ne laisse planer aucun doute à son sujet ! 

Il fut bien ithyphallique ce nétèr (ntr) de la fertilité !

Anthropomorphe, on ne lui connaît que deux représentations d'ordre animal :

- Un faucon, dans le cinquième nome de Haute-Égypte,

- Un taureau blanc, à Getiou et Khent-Min.

Sa stature, fut dans le temps renforcer de par son syncrétisme à Amon et sa proximité au nétèr Osiris !

→ D'Amon, Min avait la tête, avec la barbe khebesout, et la couronne...

Celle-ci fut constituée d'un mortier dans lequel furent fichées deux hautes rémiges c'est à dire de hautes plumes verticales. Elles pouvaient être ornées du disque solaire...

A en croire certaines peintures, Min avait la peau noire, couleur de fertilité du limon du Nil ainsi que de sa richesse !

→ Min se rapprochait iconographiquement d'Osiris par le linceul qui le gainait du haut des épaules jusqu'aux pieds.

Voyez, seul deux membres échappaient à ce linceul momiforme, à savoir :

- Un bras, bien souvent celui de droite, mais ce n'était pas de façon systématique : un bras levé, la main tendue...

- Son sexe viril, fièrement dressé... Sexe qu'il maintenait de la main prise sous le linceul...

De fait, ressemblant à la fois à Amon et à Osiris, il n'en fut pas moins une figure très, très ancienne et visiblement autonome en conservant une dimension religieuse propre, vis à vis du fameux panthéon égyptien !

De ses attributs, nous pouvons voir essentiellement le flagellum : d'ailleurs il ne le tenait pas de façon traditionnelle i.e. serré contre sa poitrine !

Le flagellum semblait au contraire flotter comme par magie au-dessus de la main qu'il tenait ! Mais pourquoi cela ? ...

Son autorité sur ces richesses du désert oriental, sur le pays de Pount aussi...

http://www.thebes-louxor.net/louxor/sallesduSud/kamoutef.jpg
Les Salles du sud, la salle XIX, le sanctuaire d'Amenope...

Temple de Louxor.

Source

"Amon, présidant à son harem, c'est-à-dire le temple de Louxor a donné naissance à un dieu ayant une théologie particulière, Amenope.

Représenté comme Min, c'est un dieu qui s'est engendré lui-même en tant que Taureau de sa mère : "Kamoutef" comme indiqué en haut à droite sur l'image.

 Dieu ithyphallique, il est l'engendreur des dieux."

Corteggiani, 2007

Ainsi le culte rendu à Min devait partir, à son origine du moins, de par deux villes ::

- Coptos, certainement le plus ancien lieu dévolu à Min…

- Et Akkhmim. 

Le "Seigneur de la terre du sud" de l’Ancienne empire est devenu par la suite le nétèr Min !  

 

Coptos, au nord de Louxor…

Pour preuve de l'ancienneté de ce nétèr, ces trois colosses en pierre découverts à Coptos et qui ne cessent d’intriguer...  

Découvertes dans le temple ptolémaïque de Coptos en 1894 lors des fouilles menées par l’Anglais Petrie : malheureusement pour nous, ils étaient bien fragmentaires... 

Ils proviendraient des périodes prédynastiques i.e. bien avant la 1ère dynastie (- 3150 av. J.-C.)...

Ce furent les colosses du nétèr Min ! Il y avait d'étranges dessins gravés sur la pierre...

Vous pouvez les admirer :

- Au "Ashmolean Museum d’Oxford", près de Londres.

- Et l'autre au musée égyptien du Caire.

Au moins, deux questions restent en suspend de nos jours :

- Leur datation ?

Les chercheurs évoquent souvent les périodes Nagada II et Nagada III (environ 3600 - 3150 av. J.-C.).

- Et le pourquoi de leur forme si particulière ?

- ...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f7/Min-Amon-MBA_Lyon_1970-337-IMG_0179.jpg/400px-Min-Amon-MBA_Lyon_1970-337-IMG_0179.jpg

Min-Amon.

Fin du Nouvel Empire (vers 1200 av. JC)

Coptos.

©  Rama

Préambule... 

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !

Pour en savoir davantage sur le nétèr que fut Min, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

Qu'avons nous donc découvert, à son sujet, dans les articles précédents ? 

Article n°1 : c'était un nétèr ithyphallique !

Article n°2 : la fertilité des déités !

Article n°3 : c'était bien un démiurge...

Article n°4 : sa mère fut Khentdjtiabet...

Article n°5 : bien d'autres compagnes !

Article n°6 : l'attraction d'Amon...

Article n°7 : amon modeste à l'origine ...

Article n°8 : protéger l'Est et ses richesses...  

Article n°9 : Coptos, la ville originaire de Min...

Bas-relief de la Chapelle rouge de Karnak de gauche à dr

Bas-relief de la Chapelle rouge de Karnak.

  De gauche à droite : Min, le pharaon Hatshepsout vêtue en homme et Amon.

(18e dynastie). 

min

La couleur de sa peau était bien souvent figurée en noire !

Le noir qui devait symboliser le limon salvateur !

Symbole également de la renaissance !

Akhmin, l'autre ville de Min...

Akhmin, la Panopolis grecque, elle aussi dans le neuvième nome de Haute-Égypte, fut l'autre lieu de culte anciennement voué à Min.

Ce fut aussi l'un des plus importants.

Le nom antique de la cité, Khent-Min, "le sanctuaire de Min", le prouve à lui seul !

Dans les temps anciens, à l'instar de bien des nétèrou en Égypte, Min y fut un nétèr agraire de la fertilité.

Mais son importance ne cessa de croître.

A tel point que, une fois celui-ci doté d'un clergé, certains grands personnages du royaume s'attachèrent au service du nétèr.

Ce fut le cas de Yuya, grand prêtre de Min, plus connu pour avoir été le beau-père d'Aménophis III et père du successeur de Toutankhamon, à savoir Ay !

On lui doit notamment une chapelle rupestre dédiée au nétèr.

Un grand prêtre de noble famille donc, comme cela fut souvent le cas dans le clergé de Min...

"Celui qui est vu ou celui qui doit être vu" 

Auteur grec Plutarque

A suivre...

Désinences... prochainement sur le même sujet à savoir le nétèr Min...

- L'imposant clergé de Min,

- De très grandes fêtes,

- La sortie de Min lors des fêtes agraires,

- La sortie de Min confirmait bien la place de pharaon,

- les rites de régénérescence,

-... 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

   • Sources...

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.

Nadine GUILHOU - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

   Sitographie...

http://www.flickr.com/photos/24271543@N03/3259367969/

   
Wikipedia  

   Taggé avec :

Nétèrou en Égypte antique 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :  

C'est un dieu ithyphallique... Min (1) en Égypte ancienne !

La fertilité des déités... Min (2) en Égypte ancienne !

Un démiurge... Min (3) en Égypte ancienne !

Sa mère Khentdjtiabet... Min (4) en Égypte ancienne !

Bien d'autres compagnes... Min (5) en Égypte ancienne !

L'attraction d'Amon... Min (6) en Égypte ancienne !

Amon modeste à l'origine... Min (7) en Égypte ancienne !

Protéger l'Est et ses richesses... Min (8) en Égypte ancienne !

Coptos, la ville de Min (9) en Égypte ancienne !

Clé de VIE

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

" Il n'y a pas de différence fondamentale entre l'artiste et l'artisan. 

L'artiste est une élévation de l'artisan.

Par la grâce du ciel, en de rares moments de lumière qui sont en deçà de sa volonté, l'art fleurit inconsciemment du travail de sa main, mais les connaissances de base de ce travail sont indispensables à tout artiste.

C'est là qu'est la source de la production créatrice. "

Walter Gropius. " Programme du Bauhaus"

"Entendez ce que je vous dis,

entendez ce que disent les autres,

puis faites comme vous l'entendez"

Françoise Dolto.

Fichier en PDF

Akhmin, l'autre ville de Min (10) Égypte ancienne !
Akhmin, l'autre ville de Min (10) Égypte ancienne !  


aimé

jean-claude

ânkh oudja seneb


vsf001

n(=w), w(=w), snb(=w)

"Qu'il soit vivant, intact et en bonne santé !"

La traduction littérale en français est quelque peu fausse, nonobstant, les voici :

vie, santé, force (v.s.f.).

       

 vie, force et santé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aimejc 12452 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine