Magazine

Une vie de Poisseman

Publié le 02 octobre 2012 par Poisseman @Poisseman
Une vie de Poisseman
J'ai rencontré mon maître: Poissegirl
Et oui, mes petites misères me semblent aujourd'hui bien futiles vis-à-vis du royal combo qu'a connu l'une de mes amies en une soirée la semaine passée. Une soirée qui devait être symbole de fête puisque la miss y fêtait ses 30 balais, avait pour l'occasion réuni une vingtaine d'invités, fait des courses de malade - des chips, cahouètes, apéricubes, sodas, champagne et même bonbons comme s'il en pleuvait - et préparé un repas maison bien appétissant. Rendez-vous était donné à partir de 16h, et je me suis donc rapidement pointé: 16h30.
J'étais le premier, mais je m'attendais bien à ce que le gros de la troupe ne se présente sur place qu'après 19h. Ce à quoi je m'attendais moins, c'était de me retrouver seul avec Poissegirl et son gars - appelez-moi Chandelle - de 16h30 à 20h15! C'est que tout le temps que j'étais présent, les annulations à la soirée (30 ans, je le répète, c'est quand même pas juste une bouffe entre potes) se sont succédées pour des raisons diverses et variées: "j'emmène ma mère à l'aéroport demain matin", "mon chien est malade", "je n'ai pas de cadeau" ou encore un bien beau "je ne sais pas où tu habites". Sept décommandes donc, mais toutes n'ont pu être annoncées de vive voix, la faute à un opérateur téléphonique qui décida alors de faire un peu des siennes.
Il faut dire que côté téléphonie, Poissegirl se faisait tondre à vif par un précédent opérateur (vous avez déjà eu du hors-forfait pour utilisation de votre propre wi-fi? Ben elle, oui), et qu'après avoir résilié son abonnement est passé chez un petit nouveau arrivé en début d'année. Tout semblait bien fonctionner jusque ce jour fatidique: à peine 18h ont-elles sonnées que les communications sont devenues impossibles, la connexion internet s'est perdue tout comme les sms. A ce moment là, je vous rappelle que j'étais le seul invité présent, que certains avaient déjà annulé, et que les autres, et bien... C'est long l'éternité.
J'en reviens à ma présence et à mes occupations. Une fois aidé à mettre les petits fours et autres biscuits salés sur la table (tant qu'à faire, j'ai aussi goûté), je me suis retrouvé dans le canapé devant la téloche à regarder Nolife... qui a rapidement incommodé mes hôtes. Après avoir en vain tenté de mettre une chaîne musicale qui comme par hasard ne fonctionnait pas, ils se sont décidés de m'occuper avec des programmes culturels: Quatre mariages pour une lune de miel, Des chiffres et des lettres, Le juste prix, Une famille en or, Seriez-vous un bon expert?...
Quand enfin les autres convives ont bien voulu se mêler à nous, que le repas eu lieu - tant bien que mal - et que certains ont même dansé, vint le moment du gâteau et des cadeaux, dont le meilleur à mon sens (dans le sens arf, y z'ont rien compris) est un magnifique épilateur électrique!!! Poissegirl fête ses 30 ans, et on lui fait savoir qu'elle ferait bien de se raser, c'est beau non? VDP

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poisseman 322 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte