Magazine Basketball

Anderson Varejao et le flopping

Publié le 02 octobre 2012 par Insidebasket @insidebasket
La guerre est lancée, et ne s'arrêtera que lorsque les belligérants seront mis au pas. La NBA ne veut plus que le flopping pollue ses matchs comme cela commence à être parfois trop le cas. La ligue a donc décidé de lancer ses premières salves en brandissant des amendes à effet rétroactif pour les fautifs. Sans doute une bonne décision.
Parmi les plus illustres adeptes de cette technique pour le moins controversée, l'intérieur brésilien, Anderson Varejao. Interrogé lors du media day (et repris par le Cleveland Plain Dealer)des Cavaliers sur ces nouvelles mesures, il n'a pas voulu trop en rajouter.
"Je ne flopperai plus. Cela m'est parfois arrivé dans le passée."

On appréciera au passage son sens particulièrement affirmé de l'euphémisme. La colonie sud-américaine de la NBA, plutôt renommée dans la discipline (Manu Ginobili, Tiago Splitter, Leandro Barbosa, entre autres), va sans doute devoir changer de méthode afin de ne pas être ponctionnée de plusieurs milliers de dollars au cours de la saison.
"C'est une bonne chose, quand ça devient ridicule, et que les joueurs floppent vraiment. Les arbitres ne peuvent pas tout voir. Je crois que quand c'est trop, trop exagéré, c'est une bonne idée.
Est-ce que cela va interférer dans mon jeu ? Je ne sais pas, on verra comment ça se passera."

Varejao préfère rester prudent et ne pas s'attirer les foudres du grand chef David Stern. Sans doute espère-t-il passer au travers des gouttes en évitant de se faire remarquer...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Insidebasket 67819 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines