Magazine Informatique

Les enfants loups Ame et Yuki

Par Chezmat @chezmat

une AmeNoYuki Les enfants loups Ame et Yuki

Les enfants loups, Ame et Yuki, retrace l’histoire d’une famille peu ordinaire. Yuki (Neige en français) nous raconte l’histoire de sa famille. Comment Hanna, sa mère a rencontré son père sur les bancs de la fac. Jusqu’à là, me direz-vous, rien d’extraordinaire, on est un peu dans le contexte de « How i met your mother », sauf que le narrateur est la fille! Mais son père est un homme-loup, le dernier de son espèce. Yuki et son frère, Ame (Pluie en français) sont donc des enfants loups. Mi-homme, mi-loup, ils peuvent eux aussi passer de l’un à l’autre. Mais lorsque leur père meurt, Hanna se retrouve seul pour élever ses deux enfants..

Mais bien vite, Hanna devra se rendre à l’évidence, impossible d’élever deux enfants-loups dans la banlieue de Tokyo ou elle habite. Elle décide donc de déménager dans un coin perdu de la campagne japonaise, près de la montagne. Elle choisie une maison loin de tout pour pouvoir élever ses enfants loin des regards. Yuki, turbulente et joyeuse, va très vite prendre ses marques dans son nouvel environnement. Ame, plus chétif et réservé semble lui moins à l’aise.

Après des débuts difficiles, Hanna va finalement être bien accueilli par les villageois qui vont la soutenir. Elle qui était venue pour se cacher, n’a jamais été si entourée finalement! Mais difficile d’élever des enfants si différents quand on ne sait pas comment leur faire découvrir leur héritage paternel.

D’autant que Ame et Yuki devront choisir un coté : l’humain ou le loup. Et les tendances du début vont s’inverser. Yuki se sociabilise au contact des autres enfants à l’école tandis que Ame, formé par un vieux renard de la forêt semble parti pour choisir la part du loup qui est en lui…

enfantsloups img 01 300x168 Les enfants loups Ame et Yuki

Une petite famille très unie

Bande annonce :

Mon avis

Une petite merveille! Les décors sont magnifiques et n’ont rien à envier à ceux du studio Ghibli par exemple! L’animation n’est pas en reste, tout est magnifiquement animé! J’avoue par contre avoir eu un peu plus de mal avec les personnages tant leur design est simplifié à l’extrême et tranche justement avec les décors très détaillés. De simple aplat de couleurs, avec simplement des contours, peu ou pas d’ombres. Cela m’a un peu gêné au départ, mais j’ai fini par me laisser emporter par la magie du film..

Le film est riche en émotions, on rigole devant les facéties des enfants-loups qui font deux fois plus de bêtises que des enfants, ou devant des situations ubuesques comme lorsque Hanna emmène  Yuki voire un médecin et hésite entre un pédiatre et un vétérinaire! On pleure devant des scènes plus dures, comme la mort du père des enfants de Hanna, renversé par une voiture sous sa forme de loup. Il faut dire que le réalisateur, Mamoru Hosoda n’est pas tout à fait un débutant, il a déjà réalisé d’autres très bons films (La traversée du temps et Summer Wars). Un artiste à surveiller de près tant il est talentueux!

Il est beaucoup question de différence dans le film. De comment la gérer et comment faire face aux autres par rapport à cette différence. Au final chacun va finir par trouver sa place, Ame comme Yuki. Mais leur parcours ne sera pas si simple par exemple comme lorsque que Yuki se transforme à l’école et blesse un camarade. Un bel exemple de courage également de la part de Hanna qui ne rechigne devant rien pour offrir la meilleure vie possible à ses enfants. Une vraie « mère courage ». Pour autant, on ne tombe jamais dans le moralisateur ou le jugement.

J’ai un peu hésité à aller voir le film, en partie échaudé par le tapage marketing fait par Kaze sur leur page Facebook (à laquelle je suis abonné), mais je sais également qu’en général leurs choix de diffusion sont assez qualitatifs. Après coup, je ne regrette absolument pas ma séance, bien au contraire! Ce que je regrette, c’est la faible distribution du film dans les salles françaises. Je comprends la stratégie de Kaze de ne pas prendre trop de risque pour un film qui ne peut pas avoir un succès comparable à un Ghibli, mais ce film aurait mérité une sortie nationale de grande ampleur pour toucher un large public (d’autant que j’ai trouvé le sujet un peu plus grand public que celui des deux derniers). Peut-être pour le prochain film de Hosoda.

Si vous en avez l’occasion, courez voir ce magnifique film!!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chezmat 117 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte