Magazine Journal intime

Le plaisir est dans la tente

Par Barthelemy85 @Barth_et_lemy

Le plaisir est dans la tenteAprès avoir tenté le camping sauvage dans la péninsule d’Izu, cette fois j’ai opté pour la version officielle dans la région d’Hakone. Le Camp Mura, à quelques mètres du lac Ashinoko. J’arrive à l’accueil aux alentours de 18h, je croise les doigts pour avoir un emplacement disponible. Malheureusement, le préposé me fait comprendre que le camping est plein, que ce soit les bungalows ou les emplacements.Dépité, je le regarde avec des grands yeux désolés. Je me vois déjà planter ma tente sur le terrain de foot que j’ai repéré non loin de là. Il faut dire que j’aurais dû penser à réserver, c’est un weekend de 3 jours. Les japonais qui peuvent compter leurs jours de congés sur les doigts de la main ont envahi la région.

Je tourne les talons, comme par magie, l’homme me rappelle alors pour me dire qu’il y a un emplacement de libre!… moyennant la somme de 1500 yens (15€) . Une assistante perplexe me demande si j’ai de quoi camper. Il est vrai que comparé à la panoplie du campeur japonais, je fais un peu amateur avec ma tente cachée dans le fond de mon sac, rien ne laisse paraître que je suis prêt à passer la nuit dehors. Après quelques mésaventures, je trouve finalement l’emplacement n°13. Il fait un peu plus de 20m2, soit presque 3 fois la taille de ma chambre à Tokyo. Je me lance dans le montage de ma chambre de toile, au milieu des odeurs de barbecues de mes voisins. Personne ne me propose de venir boire l’apéro…

Une fois terminé, direction les douches. Ici elles sont semblables à un Onsen, à la différence que l’eau ne vient pas d’une source chaude et que ça ressemble à un vestiaire de foot. Au moment de pénétrer dans le bain public, n’étant cette fois pas accompagné de japonais, les regards se tournent vers moi, comme dans un western.

Le plaisir est dans la tente

Le plaisir est dans la tente
À l’heure du coucher, comme dans tout bon camping, je me fais bercer par le son de l’orchestre. Je crois bien que c’est un mariage qui a lieu ce soir. En tout cas, à 22h, extinction de la musique je peux enfin trouver le sommeil. A la première heure le lendemain, j’ai pu bénéficier d’une vue superbe sur le lac, digne des highlands écossais. Au Japon à chaque fois que je sors la tente, je me mouille.

Le plaisir est dans la tente
Lien: Le camping au Japon


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Barthelemy85 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog