Magazine Photos

Collinx MONDESIR (Haïti).

Par Ananda

PAYS DES NEGRES

Pays des nègres

À la peau de fer

Nègres d’herbes sauvages

Nègres de montagnes et de bois

Pays des nègres

Sans langages

Nègres au nom fantôme

Nègres aux ailes ôtées

Pays des nègres

Tatoués d’estampes bestiales

Nègres martyrs

Nègres pour qui le soleil est enfer

Pays des nègres sans pays

Nègres ambulants

Nègres de nulle part

Pays des nègres de maîtres

Nègres acquis

Nègres dépouillés de leur rien du tout

O mon pays !

J’ai vu les conquistadores

Ancrer leur avidité sur tes rives

Ils ont rasé tes champs

Et souillé tes rivières

Je les ai vus marcher sur ta liberté

Que n’ont-ils pas fait ?

Tes cimes ont sombré

Tes jardins sont ruinés

Tes saisons sont devenues torrides et allumées

Tes filles sont violées

Et leurs fils sont réduits en esclavage

Du fond de tes entrailles

J’ai entendu

Le cri de ta douleur

Mais O mon pays !

Pays des nègres vaillants

Des nègres taureaux

Pays des nègres surnègres

Sèche tes larmes

Emigré dans tes rêves

L’espoir a survécu

Il est là

Et se cache sous l’ombre

De tes feuilles avachies

Pleure pleure pleure

O mon pays !

Que tes larmes te raniment

Des fleurs assiègeront tes prairies à nouveau

Des oiseaux chanteront

Sur tes matins

Et des arbres habiteront tes vallées

Demain il n’y aura plus

De brumes à l’horizon

Ni de meutes en tes rivages

Car nous sommes tes nègres fidèles

Tes nègres intrépides

Tes nègres redoutables.

Collinx Mondésir


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines