Magazine Société

Maire dure ainsi ?

Publié le 11 octobre 2012 par Fabianus

MAIRE DURE  AINSI ?Eric Raoult, maire du Raincy (Seine-Saint-Denis) a été entendu, mercredi matin, par la Police de Bobigny. Apparemment il serait plutôt baryton martin !Je plaisante ! L'audition s'est réalisée dans le cadre d'une enquête pour violences conjugales sur sa femme ; laquelle avait porté plainte !L'homme en instance de divorce et déjà divorcé de l'assemblée nationale (depuis les dernières législatives où il fut battu par un certain Popelin du PS) accumule les malheurs : ennuis de santé, conflits avec sa dame, défaite de Sarkozy, guerre des chefs à l'UMP, difficulté d'appliquer la loi SRU (ah, ces fichus logements sociaux !!!)Mais le bougre a des ressources. Après son interrogatoire le maire UMP, qui réfute toute violence physique, a affirmé  qu'il voulait "porter plainte pour dénonciation calomnieuse" contre son épouse. Ambiance !!Eric Raoult ancien ministreDéclare ne pas être sinistreA l’endroit de sa gente damePas de quoi mitonner le drame !
- Epoux violent  point ne suisJuste un divorce qui nourritChez mon épouse l’intentionDe calomnier par inventions !
L’ai menacée d’un révolverSans exciter mon fonds perversC’est un jouet tout plastifiéQui crache de gentils smiley !
Je garde mon acrimoniePour le François qui nous régitSus au mariage des gay !Bannissons sa fiscalité !
Réservons le cri violentPour ce piteux gouvernement !Que le grand Nobel de la PaixA Sarkozy soit délivré !!
Eric Raoult point députéPar Popelin tout dépitéDe Raincy n’est plus que le maireLe train de vie s’appelle "misère".

La garde à vue sans sinécureLui a procuré vomissuresEt l’accusé de porter plainteContre les calomnieuses atteintes !

C’est dur de n’être plus un saintDans le sérail politicienMais bien plus âpres les tensionsD’une conjugale explosion !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fabianus 1077 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine