Magazine Médias

« La Frondeuse »: Valérie Trierweiler porte plainte contre les auteurs de sa biographie

Publié le 11 octobre 2012 par Buzzmedias @buzzmediasnet
« La Frondeuse »: Valérie Trierweiler porte plainte contre les auteurs de sa biographie

Valérie Trieweiler, compagne de François Hollande, a décidé de porter plainte pour « diffamation et atteinte à la vie privée » contre les auteurs de sa biographie, « La Frondeuse », parue ce jeudi aux Editions du Moment. 

Nouvel épisode judiciaire pour Valérie Trierweiler. Depuis quelques mois, la compagne de François Hollande ne cesse de saisir la justice pour protéger sa vie privée. Après avoir assigné les magazines VSD, Public, Closer et Voici suite à la publication de photos volées d’elle en maillot de bain, la Première Dame de France a décidé de porter plainte contre les auteurs de sa biographie, « La Frondeuse« .

« Le caractère des propos sous forme d’affirmations des auteurs, adossés à des rumeurs non avérées et malveillantes visant à salir sa personne et ses proches, ont conduit Mme Valérie Trierweiler à prendre cette décision« , a annoncé Me Frédéric Giffard dans un communiqué à l’AFP, précisant que le dépôt de la plaine était « en cours« . La compagne de François Hollande a décidé d’assigner en justice les journalistes Christophe Jakubszyn et Alix Bouilhaguet pour « diffamation » et « atteinte à la vie privée » après la publication de « La Frondeuse« .

« Nous n’avons pas piégé Valérie Trierweiler »

Dans ce livre, les deux journalistes révèlent notamment des détails de la vie sentimentale de l’actuelle compagne de François Hollande. Selon les auteurs, Valérie Trierweiler aurait eu « une relation intime qui aurait duré plusieurs années » avec Patrick Devedjan, le président UMP du conseil général des Hauts-de-Seine. « A l’époque, ils sont tous les deux engagés. Ils ont hésité à faire le grand saut, à changer de vie. Patrick Devedjian a tergiversé si bien que Valérie Trierweiler s’est laissée courtiser par un deuxième homme d’un autre bord politique: François Hollande« , précisent-ils.

Dans une interview accordé au magazine Point de vue, Christophe Jakubszyn et Alix Bouilhaguet ont précisé que Valérie Trierweiler ne leur avait « pas accordé d’entretien formel » pour l’écriture du livre. Mais, « nous ne l’avons pas piégée« , a assuré Alix Bouilhaguet, avant d’ajouter: « Nous lui avons permis de donner sa version« .


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Buzzmedias 19229 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte