Magazine Société

HONTE et COLERE

Publié le 12 octobre 2012 par Micheltabanou

Allez les mecs, les petits machos et toutes autres espèces il est bon aujourd'hui ce temps retrouvé où violer une meuf, une femelle ça ne coûte rien ou si peu! On peut la faire tourner dans les recoins des caves, l'abuser en bande et clairement déclarer que ce n'est que tout naturellement qu'une pute! Une salope qui en redemande et qui est insatiable. De la viande  de pute pour petit morceau de virilité! Impensable droit d'autorisation accordé à l'immonde par un juré "populaire". De vingt ans on passe à du rien du tout qui se trouvera corrigé par , le comble, une bonne conduite. Car le lascar il se conduit bien! Jamais autant, dernièrement, le droit des femmes n'aura été si bousculé dans l'infamie! Des siècles et des siècles d'asservissement, de rejet, de domination, d'interdiction, d'identités hachurées pour toujours trouver au bout du tunnel l'interdiction de sortie d'une condition. Je songe au regard de ce jugement, si le terme jugement est approprié pour l'infamie!, je songe aux combats d'Olympe de Gouges, je vois la pétroleuse communarde, anarchiste et franc-maçonne Louise Michel ( elle cumule la Louise! ), je veux relire Simone de Beauvoir, j'entends les plaidoiries exemplaires de Gisèle Halimi, j'écoute Talisma Nasreen, je manifeste avec ces "salopes" d'avorteuses libre de leur corps, je constate que les barrières de l'égalité sont abattues et qu'un mauvais terreau est disposé pour ensemencer la violence sexiste ordinaire qui considère la femme comme un objet de désir. Un objet inerte. un pantin qui se désarticule sous les conséquences de jugements prononcés au nom du peuple français! J'ai honte. Je remercie ma collègue élue en charge ( et là... c'est bien une charge!) du droit des femmes... Nora Saint-Gal dont le communiqué l'honoore, honore les élus de la Nation qui au jour le jour sont au premier rang des combats contre toutes les sales manies que notre société engendre pour encore et encore abaisser, ravaler la femme au rang d'un produit consommmable. Je vis aujourd'hui dans l'angoisse d'apprendre que demain ces femmes par abattement, perte de tout repère et de confiance, ne signent dramatiquement la fin de cette sale affaire!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine