Magazine Cinéma

Filmosophie #6

Par Julienbaddle @JulienBaddle
Ça commence à faire longtemps que je n'ai pas posté de critique ciné, donc 6ème épisode de ma Filmosophie avec au programme deux films : Lock Out et Chroniques de Tchernobyl.
Attention ça va envoyer avec une critique plutôt sérieuse et une autre plus décalées (oui c'est moi qui ait écrit les deux, je suis un rédacteur caméléon...).
Lock Out (2012) de James Mather, Stephen St. Leger 
Filmosophie #6Si vous êtes du genre à arrêter un film au bout d’un quart d’heure car il ne vous plait pas, on risque de perdre pas mal de spectateurs avec ce début … En effet le scénario, d’une banalité affligeante qui semble prendre toutes ses idées dans des films existants déjà, ne se soucie pas des énormités qui jalonnent le film ni de la crédibilité défaillante.
Cependant, qu’on se le dise, lorsqu’on se lance dans un film comme celui-ci ce n’est certainement pas pour sa portée philosophique… à moins que vous vous soyez trompé de DVD !
Mais alors qu’on est en droit d’attendre de ce film, à défaut d’un bon scénario, de bons effets spéciaux, il n’en est rien ! La course poursuite du début (je ne vous en dis pas plus) est pitoyable et on se demande si on ne vient pas de mettre un manga.
Malgré tout ce film sait divertir et s’il y réussit, c’est en grande partie grâce à un humour plaisant dû à la bonne prestation de Guy Pearce. Il rend donc le film plus digeste dans son rôle de Mr. Gros Bras. Maggie Grace à un rôle semblable à celui qu'elle tenait dans Taken.
Il y a de l’action, du rythme, de l’humour mais aussi et hélas, un scénario totalement prévisible agrémenté d'un certain nombre de clichés de mauvais goût.
Tout ceci pour en arriver à une fin aussi bâclée que grotesque.

En conclusion, débranchez votre cerveau et mettez-vous devant votre télévision. Divertissant mais limité !

Chroniques de Tchernobyl (2012) de Bradley Parker
Filmosophie #6Je ne sais pas ce qui m'a pris de regarder ce film... En tout cas ce n'est pas la tagline disant que c'est par Oren Peli, créateur de Paranormal Activity que j'avais trouvé mauvais...Des films d'horreur j'en ai vu des dizaines et pour être honnêtes 90% sont des daubes. Pourquoi ? Et bien au fur et à mesure qu'on en voit, les procédés utilisés sont tout le temps les mêmes, les scénarios sont toujours les mêmes... On croirait qu'il existe un moule "Films d'horreur" dont personne n'ose sortir. Tout ça pour dire que ça fait longtemps que je n'ai pas vu un bon film d'horreur sortant de l'ordinaire avec quelque chose de vraiment innovant...
Donc ici comme dans 90% des films d'horreur on se retrouve avec une bande de jeunes : le gros bras standard, le couple parfait pour mettre un peu d'émotion quand ils mourront, la fille qui va évidemment finir avec le gros bras (plus un couple a coté mais qui sert à rien), que du standard et du stéréotype. Toute cette joyeuse troupe est en voyage en Europe et font des escales un peu partout.
Et là l'un d'eux se dit "tiens si on allait à Tchernobyl prendre notre dose d’émission radioactive pour l'année et si on revenait avec 3 yeux !" et bien évidemment tout le monde est OK (à part un comme d'hab qui sera là pour rappeler, quand ils seront en train de se faire tuer, qu'il ne voulait pas y allait). C'est vrai que visiter Tchernobyl ça fait rêver, et peut-être qu'après ils auront l'idée de faire un voyage à Fukushima, se balader dans les montagnes Afghanes ou faire un circuit touristique en Syrie...
Donc c'est parti pour cette destination touristique de rêve avec Igor (clichés de l'étranger russe) sans oublier son très, très vieux camion. Dès les premières minutes (pour peu qu'on ait vu quelques films d'horreur) on est capable de donner l'ordre exact de la mort des différents protagonistes.
Ils arrivent à Tchernobyl, il n'y a personne (comme c'est étonnant), ils font un ptit tour et reviennent au camion. Et contre toute attente, le camion ne démarre plus (c'est ironique)... Ensuite on se retrouve avec un scénario affligeant avec de faux airs de "La Colline A Des Yeux" ou des survivants radioactifs commencent à les bouffer. La fin a des airs de Rec 3 : Genesis et c'est tout.
Bref rien d'innovant, que du cliché, et on s’ennuie ferme pendant 1h20 et ne comptez pas sur les acteurs pour relever le niveau (bien que Devin Kelley ne soit pas trop mauvaise).
Ce n'est pas cette fois que je verrai un film d'horreur innovant, hors du commun. Je pense faire prochainement un second coup de gueule spécial film d'horreur, même si cette critique y ressemble déjà beaucoup !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Julienbaddle 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte