Magazine Société

Georges-Marc Benamou recalé à la Villa Médicis : Carla Bruni-Sarkozy n'y est pour rien... ou presque

Publié le 30 mars 2008 par Lebuzzquotidien
La nomination de Georges-Marc Benamou à la direction de la Villa Médicis, qui a provoqué un tollé dans le milieu artistique et conduit Nicolas Sarkozy à suspendre cette décision, suscitait également l'inquiétude de Carla Bruni-Sarkozy.
D'après Le Monde, la femme du chef de l'Etat aurait rapporté ses interrogations ainsi que "l'émotion que suscitait l'hypothèse de cette nomination dans des milieux culturels souvent proches de la gauche où elle garde de nombreux amis" à son mari.
L'ancien top model a d'ailleurs pointé "cette curiosité si française qui veut que l'on écarte un conseiller en le nommant à un poste magnifique."
La première dame de France qui tente, en outre, de rapprocher ses amis artistes et de gauche souvent réticents à rencontrer son époux, souhaiterait qu'un dialogue s'instaure entre le monde de la culture et la politique de droite.
Quant à l'actrice et réalisatrice Valeria Bruni-Tedeschi, sœur de Carla, elle affirme au quotidien ne pas être intervenue auprès de sa sœur ou de Nicolas Sarkozy dans cette affaire, mais ne cache pas sa satisfaction que Georges-Marc Benamou ne soit plus en course à la Villa Médicis.
Très proche de l'actuel directeur de l'académie de France à Rome, le scénographe Richard Peduzzi, elle déclare dans les colonnes du Monde : "J'aurais aimé avoir la fierté d'être intervenue, car je trouvais cette nomination à la tête d'un lieu si important pour les artistes inquiétante. Mais il faut rendre à César ce qui appartient à César : je suis heureuse de ce changement, mais je n'y suis pour rien."
Source: purepeople.com

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lebuzzquotidien 271 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine