Magazine High tech

Une histoire de français

Publié le 22 octobre 2012 par Volt

Je vais être franc, je n’ai pas toujours été très honnête avec vous. Je crois que je peux le dire maintenant : Le français et moi, on a jamais été pote. Car sous l’apparence du jeune « rédacteur » bourré de talent et d’humour, se cache dans l’ombre un assassin orthographique, un violeur grammatical. Bref un cancre.

Loin de là l’envie de vouloir afficher à mon tableau des plus grandes fiertés de ma vie mon 5/20 au bac écrit de français (je vous avais prévenu…), je pourrais cependant jouer la carte du « il n’y a pas que moi » : Et à ce jeu là, je suis plutôt bon. En effet, un jemenfoutisme collectif a fait depuis quelques temps irruption au sein de l’Hexagone, celui-ci même qui a fait cesser les recherches pour savoir où pourrait bien être « ornicar ».

Une feignantise du Verbe s’est donc installée chez les gens et ceci dès le plus jeune âge. Ces enfants nourris au biberon du langage Twitter ont vu cet oiseau s’envoler embarquant avec lui toute trace de dictionnaire et autre Bescherelle. Au final, c’est notre passion du bon mot qui a été remplacée par la philosophie du « tan ke tu me conprend c bon wesh »  faisant naitre dans nos contrées quelques Lumières.

Mais bien évidemment pas question de perdre espoir, puisque moi même j’ai décidé de me prendre en main en me laissant aller aux joies de la littérature. Alors si vous avez des livres qui vous ont marqué, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Tout cela pour remercier Anges et VoLT qui se sont fracturés la rétine à plusieurs reprises pour corriger mes nombreuses news et autres tests et ainsi conserver l’image pleine de magnificence que vous avez de moi… N’est ce pas ?

Pour finir sur de l’humour, voici un sketch du Comte de Bouderbala sur le rap résumant plutôt bien la situation.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Volt 456 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte