Magazine

Mobile, social & digital font bon ménage à la FDJ!

Publié le 23 octobre 2012 par Allo C'Est Fini

A l’occasion de la sorti de la nouvelle application LOTO – FDJ, j’ai eu le plaisir de faire partie du petit groupe de blogueurs invités à découvrir l’envers du décor de la Française des jeux, dans son studio souterrain de la rue d’Aguesseau à Boulogne. Petite visite guidée, d’une entreprise qui jour à fond la carte du social, du digital et du mobile!
Mobile, social & digital font bon ménage à la FDJ!
Panem et circenses. L’engouement des populations pour les jeux, et notamment les jeux de hasard, a toujours existé. Mais il réduire les jeux à une occupation stérile: ils sont aussid es vecteurs d’innovation technologique. N’oublions pas que Fermat ou Pascal se sont intéressés au calcul des probabilités d’abord par une approche du hasard. Lancé en France en 1976, le LOTO s’est très rapidement emparé des nouvelles technologies: WAP (en 2004) et internet, puis internet mobile depuis quelques années.

La FDJ, c’est d’abord 30 millions de clients de plus de 18 ans, un nombre atteint par très peu d’entreprises en France; C’est aussi 35 000 points de vente, soit plus que La Poste!

Aujourd’hui, la FDJ revendique près de 50 jeux différents, accessibles sur son portail fdj.fr. Il y en a pour tous les goûts, tous les âges, et bien sûr, tous les porte-monnaies. Le passage du physique à Internet s’est accompagné du développement de nouveaux services pour se distinguer du jeu sur le point de vente. Par exemple, alors que les lots ne sont conservés que 60 jours en cas de gain depuis un point de vente, les lots gagnés depuis internet sont conservés jusqu’à 5 ans, car dans ce cas, la FDJ dispose des coordonnées du gagnant et peut le contacter.

Le chiffre d’affaires généré par les prises de jeu en ligne représente 300m€, soit 3% des prises de jeu totales. Il correspond à environ 800 000 joueurs par an. En septembre 2012, il y avait eu 6 millions de prises de jeu, pour un montant moyen de 25€ sur le mois.

La FDJ est également présente sur les réseaux sociaux, principalement sur Facebook, avec près de 170 000 fans totalisés sur ses différentes pages. Chacune dispose de son propre univers éditorial, correspondant à une typologie de fans particulière. Ceci fait de la FDJ l’acteur numéro un en terme de nombre de fans en France dans le domaine des jeux d’argent, et le second au monde.

Mobile, social & digital font bon ménage à la FDJ!

Sur les mobiles iPhone ou Android, la FDJ propose 7 applications. En nombre de téléchargements, elle arrive en 5e position des acteurs de m-commerce: 1,7m de téléchargements pour Euro Million, 900 000 pour Loto. Toutes s’appuient sur le même système de création de comptes, qui peut se faire via le mobile avec l’appli FDJ Scan (01% des joueurs mobiles sont passés par ce biais). Les utilisateurs mobiles représentent 15% de l’audience de fdj.fr, aussi bien via les mobiles que les tablettes. La nouvelle application LOTO s’inscrit dans ce dispositif.

Le LOTO fait toujours rêver, même si ces temps-ci l’Euro Million est venu prendre une place de choix. Le gain record au LOTO est de 14m€ (en 2008). L’appli mobile LOTO représente 79m de prises de heu, soit 5% du CA du LOTO.

Le processus d’élaboration des applications de la FDJ est assez intense: les équipes marketing et développement collaborent de très près, et une attention toute particulière est portée aux retours clients et aux appréciations sur l’AppStore: c’est ce qui a permis d’intégrer de nouvelles fonctionnalités qui correspondent aux attentes des utilisateurs, et garantissent le succès des applis. Les applications sont architecturées autour de quelques web services, ce qui facilite leur développement, leur maintenance et leurs extensions futures. Le développement est assuré par sa filiale LOTSYS, qui travaille déjà pour d’autres loteries internationales (en Suède, Autriche, Australie).

Parmi les fonctionnalités appréciées des joueurs, on peut citer la possibilité de jouer à quelques minutes du tirage depuis chez soi, les notifications pour se rappeler de jouer (500 000 notifications émises par semaine), ou encore le fait de conserver son identifiant sans avoir à le ressaisir à chaque utilsiation.

Capture d’écran iPad 1

Petit scoop: si vous pressez les bulles qui apparaissent sur le fond de l’écran de l’application iPad, vous risquez d’être surpris…

Enfin, l’équipe de communication de la FDJ nous a aimablement permis d’assister aux répétitions d’un tirage du LOTO avec Gregory Ascher, dont voici quelques photos.

La régie d'où sont pilotés les enregistrements des émissions de la FDJ.

Mobile, social & digital font bon ménage à la FDJ!

Le présentateur, en pleine concentration, avant de descendre les trois marches et d’annoncer le tirage; Il y aura deux prises pour la répétition, l’une avec gain, l’autre sans. Toujours la même séquence fictive. Le décor uni permet ensuite de placer un décor virtuel, qui comprend par exemple beaucoup plus de marches. Les caméras enregistrent les mouvements en 3D pour simuler les mouvements du décor.

Mobile, social & digital font bon ménage à la FDJ!

Et voici le résultat:


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Allo C'Est Fini 6794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte