Magazine Cyclisme

L'affaire Armstrong

Publié le 23 octobre 2012 par Pedaleclub
Dopage

Affaire Armstrong : mollesse et contre-vérités de l’UCI

La France qui gagne : Bernard Hinault et Jacques Anquetil sont les nouveaux co-détenteurs du record de victoires dans le Tour de France (5), avec Eddy Merckx et Miguel Indurain. L’Union cycliste internationale (UCI) a annoncé lundi la perte de ses sept victoires par Lance Armstrong, suite aux conclusions de l’enquête menée par l’agence antidopage américaine (Usada).
Le président de l’UCI, l’Irlandais Pat McQuaid, n’avait aucun autre choix compte tenu de l’épaisseur du dossier (un millier de pages) et des preuves (15 témoignages d’anciens coéquipiers) présentées par les enquêteurs américains.
Pour le reste, McQuaid a renvoyé l’ensemble des décisions à plus tard, comme il l’a expliqué lors d’une conférence de presse d’une heure dans un hôtel de Genève :
  • Une réunion du comité directeur de l’UCI, vendredi, décidera si ses titres sont réattribués. Le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, souhaite que non, car tous les dauphins d’Armstrong ont été un jour ou l’autre impliqués dans une affaire de dopage. Il s’agit d’Alex Zülle, Jan Ullrich, Joseba Beloki, Andreas Klöden et Ivan Basso.
  • Le comité directeur de l’UCI statuera aussi sur l’ensemble des autres résultats de Lance Armstrong en-dehors de la période 1999-2005, visée spécifiquement par l’enquête de l’Usada. Un titre de champion du monde (1993) est notamment en jeu.
  • Cette même réunion sera l’occasion de débattre d’éventuelles nouvelles mesures contre le dopage. Mais McQuaid n’a lancé aucune piste. Il ne faut pas s’attendre à quelque chose de révolutionnaire, surtout pas la délégation de la lutte antidopage à une agence indépendante, comme le réclament beaucoup d’observateurs – et le coureur Samuel Dumoulin.
  • Le cas du docteur Michele Ferrari et de ses clients est remis aux calendes grecques. Pat McQuaid a simplement expliqué que, très concentrée sur le cas Armstrong, l’UCI n’avait pas eu le temps de s’intéresser à cet aspect de l’enquête qui concerne de nombreux coureurs du peloton actuel. Soulignant qu’une grande enquête judiciaire est en cours en Italie sur le système Ferrari et que ses conclusions devraient être rendues publiques dans les semaines à venir, il a expliqué que les deux dossiers seraient traités en même temps.

Le Tour veut le remboursement des primes Le directeur du Tour, Christian Prudhomme, a réaffirmé qu’il ne souhaitait pas voir réattribués les sept Tours de France perdus par Lance Armstrong : « Dans le rapport de l’Usada, il y a une double mise en cause, d’un système et d’une époque. Cette époque doit être marquée par l’absence de vainqueurs. »Il réclame également le remboursement des quelque trois millions d’euros de prime attribuées à Armstrong mais depuis réparties entre tous les membres de ses équipes.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pedaleclub 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines