Magazine

Le temps…

Publié le 23 octobre 2012 par Lawrence Desrosiers

Impalpable, incolore, inodore, il nous érode, nous possède. On le passe, le calcule, jusqu'à ce qu'il nous soit compté.
Temps partiel, temps et demi, temps complet, temps supplémentaire, le plus populaire étant celui que nous avons perdu, parce qu’il faut penser à ralentir pour prendre son temps.
Comme des funambules accomplis, nous nous tenons en équilibre sur son fil, oubliant que chaque pas accompli nous rapproche inexorablement vers le moment où il ne nous en restera plus.
Par le temps qui coure, nous accompagnons le papa de mon amoureuse dans ses derniers moments de vie. Nous passons notre temps à lui tenir la main pendant que s'écoulent les derniers grains de son sablier.
Lo x

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte