Magazine Culture

La Bible de la religion cathodique

Publié le 23 octobre 2012 par Gjouin @GilbertJouin


La Bible de la religion cathodique

Les 500 émissions mythiquesDe la Télévision françaiseEcrit par Michel Drucker et Gilles VerlantEn partenariat avec l’INA (Institut National de l’Audiovisuel)

Beaux Livres Flammarion

528 pages / 700 illustrations


Mon avis : Plus de 500 pages racontant cinq décennies de Dame Télévision française de sa naissance aux années 2000, voici ce qu’on peut appeler un pavé de bonnes intentions !Passé l’impressionnant sommaire, l’ouvrage s’ouvre en double page sur un fameux clin d’œil qui résume à lui seul ce demi-siècle : une photo réunissant Jacqueline Joubert et Georges de Caunes et un bambin dans son landau, leur très prometteur rejeton, Antoine… Ce cliché de 1954 en noir et blanc suscite en nous autant le sourire que l’émotion.


Avant de s’immerger plus avant dans ce recueil, même si ça peut paraître superfétatoire en raison de leur notoriété, il faut en présenter les auteurs.Le gros de l’ouvrage est réalisé par Gilles Verlant. Il est entré « en télévision » il y a quarante ans, en 1972. Ce grand spécialiste de musique rock et de BD est autant renommé pour sa voix que pour sa plume. Voix de Rapido, puis de Canal+ pendant dix ans, on lui doit de nombreux portraits et biographies, la plus impressionnante étant celle de Serge Gainsbourg. Habitué à rédiger de grosses sommes, maniaque du détail et de l’information, il était on ne peut plus habilité à raconter l’histoire de la Télévision.Le Monsieur Plus de cet ouvrage n’est autre que Michel Drucker. En 2014, il célébrera ses cinquante ans de télévision. Un demi-siècle dans le poste ! Il est sans conteste aujourd’hui la figure la plus emblématique de l’audiovisuel hexagonal. Le « plus », c’est de l’avoir fait réagir sur la plupart de ces 500 émissions. Ses encadrés constituent la valeur ajoutée, le sel de ce gros plat de résistance, sa respiration libre et sans langue de bois. Son extrême connaissance du milieu ajoutée à ses nombreuses expériences personnelles fait que ce livre fourmille d’anecdotes, de confidences et de réflexions qui le rendent encore plus riche et plus vivant.Enfin, il faut signaler la collaboration à cet ouvrage de l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) qui a permis l’accès à ses indispensables archives.


Impossible de parcourir Les 500 émissions mythiques de la Télévision Française d’un trait. Le classement étant chronologique et l’ouvrage divisé en cinq décennies elles-mêmes compartimentées en différentes thématiques (Information, Débat, Sport, Variétés, etc…) on peut l’aborder comme on le veut. Soit méthodiquement, de façon purement scolaire, soit en le picorant en fonction de vos goûts… ou de votre âge. Il est vrai qu’on a plutôt tendance à se jeter sur la période que l’on connaît le mieux, celle où l’on a été le plus téléphage.Ce bouquin est d’une richesse incroyable. Difficile d’être plus exhaustif. Il y a tout ! Et on en apprend sur tout : genèse et historique des émissions, leur durée, portraits du ou des principaux protagonistes… Le tout est agrémenté d’une remarquable iconographie, des photos qui constituent pour nous autant de petites madeleines de Proust.Ce que l’on qualifiait il y a quarante ans d’« étrange lucarne » est devenu, au fil de temps, un élément familier incontournable de notre quotidien. La télévision est, depuis pas mal de temps déjà, reconnue comme étant le loisir numéro 1 des Français.Il fallait faire ce livre. A travers ses pages, on revit cinquante ans d’histoire, il synthétise l’étourdissante évolution de notre société, et il rend également hommage à toutes ces personnalités, toutes ces figures, qui nous ont accompagnés tout au long de notre vie.Les 500 émissions mythiques de la Télévision Française, c’est la Bible pour tous les cathodiques (le Missel Drucker ?)…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gjouin 18712 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte