Magazine F1/moto

Loeb explique sa sortie en Sardaigne.

Publié le 23 octobre 2012 par Khymo1 @actumoteurs
Loeb sard 12 300x225 Loeb explique sa sortie en Sardaigne.

copyright : Priscilla Vallin

Les sorties de route de Sébastien Loeb sont suffisamment rares pour qu’on s’y intéresse. L’extraterrestre, comme le surnommait Markkus Gronholm, revient sur son abandon en Sardaigne. Il explique sans détour le « pourquoi du comment » et parle sans langue de bois, ne cachant pas sa petite erreur, causant son abandon, sans conséquence au championnat pilote et constructeur :

 « Le rallye a été court pour moi. Je me suis fait avoir par un virage un peu sur-noté et comme j’attaquais à bloc, ça ne pardonne pas, ça ne laisse pas beaucoup de place à l’erreur et à l’improvisation. J’avais le choix entre un “130 bon” et un “130 +”, le second étant plus rapide. Comme l’an dernier, c’est le “130 +” que j’ai donné à Daniel.

En rentrant à l’assistance, j’ai regardé la vidéo des recos avec les ingés et je me suis rendu compte que pendant ces recos j’avais crevé juste avant ce virage. Sur le moment, je n’étais plus concentré car je cherchais une place pour me poser et changer la roue. Je suis donc passé côté d’un truc. D’habitude, lors du deuxième passage, je roule sur un rythme qui me permet de contrôler la cohérence dans l’enchaînement de mes notes. Mais avec cette crevaison, je n’ai pas été attentif. Surtout que cette année, la route avait été un peu modifiée par la pose d’ n plot en béton à l’intérieur du virage. Son profil a donc été modifié et j’aurais dû descendre ma note.u

Quand je suis arrivé en course, à bloc et en 4e, je me suis fait surprendre par ce virage qui était un peu plus fermé que ce que j’attendais. Je tape dans les blocs de pierre avec l’arrière de la voiture et ça m’envoie en tête-à-queue. Je me retrouve en sens inverse et quand je repars, la direction est dure. Au bout de trois ou quatre virages elle se bloque, pétée. Je suis resté garé là-bas.

Voilà, je vais rester sur le rallye pour supporter l’équipe, Mikko, et suivre le rallye comme spectateur. Je me suis trouvé une bécane d’enduro pour aller sur les spéciales. C’est vrai que les pistes ici donnent envie de rouler en moto.

Prochaine étape le Castelet le week-end prochain où je vais courir en GT avec Gilles Vanelet sur une McLaren MP4-12C. C’est une belle caisse, une vraie voiture de course, ça va être sympa. »

(extrait de son liveblog)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Khymo1 13219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines