Magazine Histoire

L'amitié et l'Amour (1) en Égypte ancienne !

Par Aimejc @aime_ankh

ankh hiero www.aime-free.com

 

Le-bonheur-conjugal-.-Reproduction-de-Nina-M.Davies--Paris.jpg

Le bonheur conjugal...

Reproduction de Nina M. Davies.

 Paris...

Bibliothèque du Louvre...

L'amitié...

L'amour...

L'Égypte antique n'en fut certainement démunie ! 

Leur littérature nous le prouve de par des textes qui relataient à la fois de la morale mais également de poème amoureux ! Ceux-ci couplés avec la mythologie peuvent nous donner une vision de la vie qu'aurait pu avoir nos anciens...

Cette vie qui devait pour certains probablement être remplie :

- De justice,

- De bonté,

- Et d'amour,

- ... 

Dès l'apparition de l'écriture hiéroglyphique : du grec "iérogluphikos" (iéros : sacré, divin ; gluphô : tailler, sculpter, graver, ciseler,...), "hiéroglyphicus" en latin....

Celle aussi dite hiératique, attestée au 3e millénaire av. J-C : du grec "iératikos" (iéros : sacré, divin), "hiératicus" en latin....

Ainsi grâce à cette invention, sur des stèles de la première dynastie i.e. vers 3 100 à 2 900 avant notre ère, nous avons pu découvrir des suggestions voir même des mentions relativement sommaire il est vrai, que l'on dénomma "énoncés-titre" et qui se voulait indicatif visiblement quant au nom d'un personnage ainsi que de son titre...

Ces "énoncés-titre" furent pratiquement l'unique type d'expression au début, et cela persista au moins pendant cinq cent années ! Ils ne se développèrent pas en phrases complexes, mais courtes... Et essentiellement pour un usage administratif ou à finalité idéologique. Ils furent donc limités à de courtes inscriptions désignant un souverain, une bataille, une quantité,...

Cinq siècles, cela me paraît bien une infinité ! Je ne saurais vous expliquer pourquoi cela dura une telle éternité !

En tout cas, ce fut au niveau de l'ère de Djoser vers - 2 700 ans, que des phrases bien plus complexe furent visibles !

Des verbes...

Des sujets...

Des compléments...

Ainsi, Guillemette Andreu-Lanoë du musée du Louvre exprimait ceci :

"Ce progrès fondamental s'explique par le développement des pratiques religieuses et des rites funéraires, qui demandent tout un arsenal de formules élaborées"

En tout état de cause, ces personnages mentionnés mettaient parfois en valeur le statut d'un ami que l'on donnait au défunt : en exemple on aurait pu voir "l'ami fed" !

L'amitié avait-elle réellement un profil ?

Ainsi, le concept d'amitié dans cette Égypte antique devait bien se comprendre dans un sens plus large que la simple camaraderie...

Les livres de sagesse...

Les livres de la morale...

Ces livres d' "enseignements" apparurent dès la 3e dynastie à savoir 2 600 avant JC.

Nous pourrions les prendre comme s'ils étaient des sortes de testaments à la fois spirituel et bien éducatifs également...

Ils furent écrits :

- Par des pères à leurs enfants,

- Ou des maîtres à leurs disciples !

Ce furent bien des vers...

Ces ouvrages semblaient bien encourager de vertueuses mœurs ainsi que la recherche de l'amitié de quelqu'un de droit.

Les préceptes qu'ils devaient ainsi suivre valaient bien dans tous les domaines :

- La morale,

- La religion,

- La politique,

- La justice,

- Les règles de savoir vivre,

- ... Cela fut effectivement la base même de l'esprit Égyptien et ceci dès le 3e millénaires avant notre ère !

Mais au Nouvel Empire tout cela pris une très grande ampleur ! Ainsi, le "livre pour sortir au jour" intégrait de fait, comme nous le savons, le "jugement du cœur" quant au défunt ! Après son décès, et grâce à son intégrité tant physique que morale durant son vivant sur terre, il devait pouvoir atteindre cette vie éternelle de l'au-delà ! 

Plusieurs...

Contes...

Poèmes...

Ils relataient par exemple les aventures de jeunes gens qui partaient à la chasse !

Évocations s'il en fut :

- De leurs exploits,

- De leurs courages afin de mettre en avant l'émulation qui découlait de leurs actes !

En vérité, les amis dans cette ancienne Égypte...

Hommes...

Femmes...

Tous aimaient à se retrouver dans leur jardins afin d'écouter de la musique :

- Lire des poèmes,

- Écouter de la musique,

- Mais, comme nous pouvons aussi le faire aujourd'hui, jouer à des jeux de société,

- Participer à des banquets,

- ...

En ce sens, leurs rapports amicaux ne différaient certainement pas beaucoup des notres !

Amenhotep-et-sa-Femme-Uadju-.-remarquez-en-bas-du-siege--.jpg
 

  Amenhotep et sa Femme Uadju...

Remarquez en bas du siège, à droite et à gauche des époux...

La représentation de leur fils et de leur fille !

Quartzite, vers 1450 avant J.-C., 18e dynastie, Nouvel Empire.

Aegyptisches Museum, Berlin, Allemagne, Inv. 2298.

La fidélité et l'amitié bien récompensées...

Senenmout...

sn-Mw.t... 

"Courtisant grandement aimé"...


Statue cube de Sénènmout et de la princesse Néférourê
 

  Statue cube de Senenmout

et

de la princesse Néférourê.

 Musée égyptien de Berlin.

senmout

Senenmout fut sous le règne du pharaon Maâtkarrê Hatchepsout, à la 18e dynastie, vers 1 470 à 1 460 av. JC...

Voici un extrait de la "La Reine Mystérieuse" de Christine Desroche Noblecourt...

"Je suis un noble, aimé de son seigneur, et je suis entré dans les vues du maître des Deux Pays.

Il m'a fait devenir Grand Administrateur de sa Maison et Juge du pays tout entier.

J'ai été au-dessus des plus grands, Directeur des directeurs de travaux. J'ai agi, dans ce pays, sous son ordre jusqu'au moment où la mort arriva devant lui.

(Maintenant) je vis sous l'autorité de la Maîtresse des Deux Pays, Maâtkarê, qu'elle vive éternellement !" 

Il sut se démarquer... 

Il sut s'imposer aussi, comme conseiller et ami de la reine ! 

Ce dignitaire, malgré ses origines modestes, devint :

- L'architecte d'Hatchepsout,

- Ainsi que le précepteur de sa fille Néférourê, marquant ainsi le grand estime que lui portait la reine !

 

La reine le qualifiait de "courtisant grandement aimé" et, avait favorisé sa brillante carrière.

On avait même parfois suggéré que leur relation était plus qu'amicale, mais cela ne fut jamais vraiment prouvé !

En revanche, on retrouvait à de nombreuses reprises le favori d'Hatchepsout bien figuré auprès d'elle ou de la pupille royale !

L'un des deux hypogées TT 353 de Senenmout se trouve situé juste sous l'esplanade du temple funéraire de sa reine : ce qui les liait pour l'éternité...

Ce fut un point primordial pour tout Égyptien ancien ! 

Ainsi deux tombes furent préparés pour Senenmout :

- TT71, non terminé, à Cheikh Abd el-Gournah : élaboré au moment du voyage vers le pays de Pount !

- Le second TT353, au niveau du temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari.

On perdit sa trace ! 

Jusqu'en l'an XVI de la corégence, Senenmout était bien présent ! Ensuite...

Serait-il tombé en disgrâce (?) :  

→ Des différents avec la reine ? 

Au sujet de la construction d'un édifice "Le grand siège d'Amon" (Khâ-akhèt) dominait le temple de Deir el-Bahari et celui de Monthouotep II...

→ A propos de la fête sed ?

 → Ou encore quant à l'édification des derniers obélisques du pharaon Hatshepsout, dans la grande salle à piliers, Iounit, dans laquelle Thoutmosis I, II et III avaient été couronnés ?

→ Après la mort de Néférourê, il se serait tourné vers Thoutmosis III et la reine-pharaon lui en aurait tenu rigueur : peu probable mais, pas impossible, selon moi !

→ S'il avait participé à des campagnes sous le règne d'Amenhotep I, comme cela a été dit, et qu'il soit passé à une carrière administrative sous Thoutmosis I, on peut en déduire qu'en l'an XVI de hatshespsout, il fut âgé de 50 à 70 ans et aspirait peut-être à se retirer de la vie publique... ?


Nonobstant, on trouve encore une statue de Senenmout dans le temple Djéser-akhèt (l'ancien Khâ-akhèt érigé pour Amon par Hatshepsout et modifié par Thoutmosis III après le décès de la souveraine)... ?

Surprenant tout cela !

Néanmoins, ce qui est certainement bien plus étonnant, c'est que sur l'épaule droite de la statue, on trouve le cartouche de Menkhéperrê ! 

Cette découverte prouve que Senenmout a bien survécu un certain temps à sa reine et, qu'il était accepté auprès du nouveau roi.

A suivre...

3394

Désinences... prochainement sur le même sujet à savoir sur l'Amitié et l'Amour...

- La recherche de la séduction,

- Les chants d'Amour,

- L'importance du mariage et de la Famille,

- Le couple et l'enfant,

- ...

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

   • Sources...

"Mariage et divorce dans l'Egypte ancienne" de Handoussa, Tohfa : L'étude des Papyrus et des Ostraca a beaucoup contribuée aux recherches sociopolitiques, historiques mais aussi juridiques.


Manniche, Lise. Sexual Life in Ancient Egypt. Kegan Paul International. London & New York. 1997.

Pascal Vernus, Dictionnaire amoureux de l'Égypte pharaonique, Paris, Plon, 2009

Desroches-Noblecourt, C., La femme au temps des pharaons, Stock, Paris,1986.

"Mariage et divorce dans l'Egypte ancienne" de Handoussa, Tohfa : L'étude des Papyrus et des Ostraca a beaucoup contribuée aux recherches sociopolitiques, historiques mais aussi juridiques.

Christine Desroche Noblecourt  "La Reine Mystérieuse". 

Peter F. Dormann, The Monuments of Senenmut, Londres, New York, 1988 

   Sitographie... 

Wikipedia  

   Taggé avec :

Femmes en Égypte ancienne ! 

Clé de VIE

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

"J'ai toujours aimé le désert.

On s'assoit sur une dune de sable.

On ne voit rien.

On n'entend rien.
Et cependant quelque chose rayonne en silence."
Antoine de Saint-Exupéry 

" Laissez moi vous dire ce que nous, Israléliens,
avons contre Moïse.

Il nous a menés pendant 40
ans à travers le désert pour finalement nous
installer dans le seul coin du Moyen Orient où il
n'y a pas une goutte de pétrole.
Golda Meir.
Le sable et l'écume.

"Un femme dans les premières places du Dakar :
au bout de quinze jours dans le désert,
poursuivie par une centaine d'hommes,

 

on peut comprendre qu'elle aille vite !"
Laurent Ruquier  

aimé

jean-claude

Vie, santé, force (v.s.f.).

       

Vie, force et santé. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aimejc 12452 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine