Magazine Football

Petit Milan, Grand Pharaon

Publié le 28 octobre 2012 par Passionacmilan

El ShaarawyDe Milan – Genoa, il n’y a que le résultat à retenir : victoire de 1-0 avec le but (devenu habituel) de Stephan El Shaarawy (avec Abate servi hors jeu…), seule satisfaction (ou consolation?) de ce pauvre Milan. Pauvre en idée, pauvre en talent, pauvre tout court. Pour ses 20 ans, le petit (ou grand?) Pharaon s’est battu comme un lion durant 90 minutes en montrant l’exemple à ses coéquipiers. Peu d’entre eux l’ont suivi dans son effort. Bref, un Milan toujours très boiteux, lent, stérile mais tout de même solide, un peu rassuré par la victoire et conscient qu’il peut s’améliorer.

L’équipe d’Allegri s’est rassurée à travers sa courte victoire de 1-0, qui fait beaucoup de bien au moral et au classement. Les Rossoneri passeront ainsi trois jours plus tranquilles avant le déplacement à Palermo. Ils doivent cependant rester bien conscients que la prestation a été insuffisante. Un ennui total qui a duré 90 minutes, une équipe solide qui ne concède rien mais peu inspirée et pratiquement inexistante offensivement. Malheureusement les adversaires connaissent les difficultés de Milan à trouver le chemin des filets et affrontent les Rossoneri avec une attitude très défensive (hier encore, 11 joueurs derrière le ballon). C’est aussi pour cela qu’il faudra avant tout améliorer la phase offensive, notamment l’apport des latéraux afin d’apporter la supériorité numérique en attaque, écarter ultérieurement le jeu et proposer plus de centres.

Bref, il y a encore beaucoup de boulot. En attendant, Milan savoure ses trois points et un El Shaarawy qui vit un moment magique : il devient peu à peu le symbole de ce Milan. Pour son 20ème anniversaire, il a marqué le but victorieux et libérateur sous la Curva Sud, en prenant l’équipe sur ses épaules, en jouant en leader, tout en montrant l’exemple à ses coéquipiers sur l’attitude à avoir quand on porte le maillot de l’AC Milan : humilité et combativité. A seulement 20 ans, il est leader de Milan et idole des tifosi, titres qu’il s’est procuré à travers de superbes prestations. Très ému en fin de match, il a reçu les applaudissements de tout San Siro. Cuore Rossonero! Que ferait Allegri sans El Shaarawy? On ne veut même pas y penser.

Gagner était l’unique chose qui comptait, peu importe la manière et Milan a atteint son objectif. Cela a été très laborieux contre un Genoa pourtant faible et résigné mais c’est une victoire synonyme de bouffée d’air, qui stoppe en tout cas l’hémorragie après trois défaites consécutives. Espérons juste qu’elle apportera un peu de sérénité et de confiance à l’équipe, qui devra tout de suite confirmer à Palermo et réussir ce qui n’est pas encore arrivé cette saison : enchainer deux victoires consécutives. Une étape nécessaire pour mieux comprendre si on peut commencer à apercevoir la lumière au bout du tunnel ou si la victoire contre Genoa n’était qu’un sursaut d’une équipe agonisante. Le moment difficile n’est pas encore surmonté, mais le pire est-il passé?

Partagez l'article :
  • Print
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Article rédigé par admin
Nombre de lecture(s) : 196


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines