Magazine Séries

Critiques Séries : Les Revenants. Saison 1. Pilot (France).

Publié le 28 octobre 2012 par Delromainzika @cabreakingnews

les-revenants2.jpg

Les Revenants // Saison 1. Episode 1. Pilot / Camille.


Dans une rentrée série assez morose en termes de nouveauté, Les Revenants c'est un peu le miracle que personne n'attendait. Création originale de Canal +, elle avait déjà de quoi me séduire. Créée par Fabrice Gobert (Simon Werner a disparu…, C com-ç@), Les Revenants sait séduire dès ses premières minutes. C'est dans un premier temps grâce à la réalisation, au choix des couleurs et à l'atmosphère morose et pluvieuse de cette route de montagne. Nous sommes dans un bus, nous ne savons pas vraiment ce qui nous attend jusqu'à ce que le bus plonge d'une falaise et tue logiquement tout le monde qu'il y avait dedans. Mais alors, qu'est ce qui s'est réellement passé ? Il faut attendre la fin de "Camille" pour apprendre que l'accident est dû à un petit enfant mystérieux que Lucy va rencontrer plusieurs années après. Mais qui est-il puisque l'on sait maintenant que tout semble lié à lui ? Telle est la question que ce premier épisode pose.
Dans une ville de montagne dominée par un gigantesque barrage, le même jour, plusieurs personnes d’âges et de milieux différents, tous désorientés, cherchent à rentrer chez eux. Ils ne savent pas encore qu’ils sont morts depuis plusieurs années, qu’ils n’ont pas vieilli et que personne ne les attend. Déterminés à reprendre une place qui n’existe plus, ils découvrent peu à peu qu’ils ne sont pas les seuls revenants et que leur retour s’accompagne de dérèglements croissants. Et si ce n’était que le début d’un bouleversement plus majeur encore ?

Capture-d-ecran-2012-10-28-a-20.31.20.png
Plutôt que de jouer sur le côté thriller fantastique que cela aurait pu avoir (et donc ressembler à Les 4400), Les Revenants joue plutôt sur les émotions retrouvées. D'un côté les retrouvailles particulièrement touchantes entre Claire et sa fille Camille. C'est la première à revenir d'entre les morts dans cet épisode. Un personnage qui nous offre déjà quelque chose à se mettre sous la dent et interprété de main de fer par la jeune Yara Pulartz. Sa mère, Claire, incarnée par Anne Consigny, est dans l'émotion, se sentant presque coupable encore d'avoir laissé sa fille aller à cette sortir scolaire à laquelle elle ne voulait pas aller. Un peu comme son père finalement, encore bouleversé lors d'une réunion pour le futur mémorial commémoratif (très moche selon ses mots) qui sera installé prochainement dans cette petite ville de montagne. L'atmosphère est tout de suite envoûtante et fascinante. Peu de séries peuvent se targuer d'avoir créé un tel univers rien qu'avec son décor.
La montagne c'est silencieux, c'est froid, c'est brumeux, et c'est tout simplement pour cela qu'il n'y avait pas de meilleur décor pour une telle situation. Et le mieux c'est que Les Revenants l'exploite particulièrement bien au travers de plusieurs scènes, dans la contemplations certes mais dans une très jolie contemplation. J'ai beaucoup aimé les retrouvailles entre Camille et Léna par exemple. On sent qu'il y avait quelque chose entre ces deux filles qui s'est brisé lorsque Camille est décédée dans cet accident. Les retrouvailles sont cinglantes et offre sûrement l'un des moments les plus forts de l'épisode. On peut aussi parler de Simon, qui part à la recherche d'Adèle, son amour (qui est malheureusement maintenant recasée avec Thomas, le gendarme de la ville). Adèle est en pleine détresse elle aussi alors qu'elle découvre que Simon n'est pas mort. J'ai déjà hâte de le retrouver ce personnage.
Preview-les-Revenants-alors-c-est-comment_portrait_w532.jpg
Pour ce qui est du meurtre commis dans ce premier épisode, je sens déjà voir la jeune fille reprendre vie prochainement et donc assouvir surement sa vengeance. Ou faire peur au grand méchant de l'histoire. Finalement, dès son premier épisode Les Revenants impose quelque chose de fascinant et de glaçant. C'est bien écrit, bien réalisé (notamment dans le choix de la photographie particulièrement belle). C'est aussi mystérieux (pourquoi le niveau de l'eau chute drastiquement alors que des gens reviennent à la vie ?) et très bien traité du point de vue émotionnel. On est comme étouffé derrière la multiples de retrouvailles. Il est donc difficile de ne pas être rempli de compassion pour un peu tout le monde. En espérant maintenant que la série saura rester sur cette excellente lignée mais je fais confiance à Canal + qui prouve avec Les Revenants qu'elle n'a pas perdue la main en matière de série  et qu'elle ose de nouveaux paris une nouvelle fois réussi.
Note : 9/10. En bref, bien écrit, magnifiquement réalisé et interprété. Voilà un très intense et mystérieux premier épisode donnant de quoi avoir envie de voir la suite de toute urgence.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18001 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines