Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 29 octobre 2012 par Ericguillotte

- que Louis Vuitton vient d’élargir sa gamme. Un nouveau produit à glisser dans vos sacs, mesdames, un nouvel accessoire à offrir à vos femmes ou à vos amies, messieurs. Un préservatif avec emballage aux couleurs et initiales de la marque. 50 euros la bête. Un écrin de luxe pour objets fragiles, gaine de latex inodore, couleur caramel sans en avoir le goût. On pourrait penser au premier abord que cette grande marque comme toutes les grandes marques se jouent, encore, de nous, à proposer des produits onéreux voire inabordables aux sirènes duquel certains répondront enrichissant ainsi une entreprise qui n’en a pas nécessairement besoin. Mais le premier abord n’est pas toujours sensé, la première impression pas toujours la bonne. Tous les bénéfices des ventes seront reversés pour soutenir une association de lutte contre le SIDA. On pouvait péter dans la soie, on pourra s’envoyer en l’air en grandes pompes, costume d’apparat, smoking pénien pour la bonne cause. N’hésitons pas, Noël approche, on manque toujours d’idées 

- que le BHV Rivoli, à Paris, va ouvrir un lieu qui va faire briller des yeux,  combler les heures creuses, causer des retards, ou éloigner certaines femmes de leurs thérapeutes. On dit que l’achat d’une paire de chaussures peut calmer n’importe quelle femme, la réconcilier avec la vie, faire passer n’importe quelle contrariété. Le grand magasin parisien inaugurera, le 2 novembre prochain, un espace entièrement dédié à la chaussure féminine. Ce nouvel univers, d’une surface de 600 mètres carrés, abritera quelque 2.400 modèles d'escarpins, de derbies, de bottes, ou encore de bottines. Le paradis pédestre, l’éden des petits petons et des petits potins entre essayages et papotages. (S’)offrir un week-end détente dans l’endroit entre copines serait une belle idée cadeau, à vous de voir qui offrira. N’hésitons pas, Noël approche, on manque toujours d’idées !

- qu’un meuble est censé appartenir à celui qui le détient. Une donation d'un meuble n'est reconnue que si le bénéficiaire l'emporte. C’est une belle idée pour se débarrasser du canapé qu’on ne peut plus voir, du vaisselier qu’on ne supporte plus, ou et aussi faire plaisir, pourquoi pas, voire rendre service. Pour les juges, le don n'existe que si les biens sont matériellement transférés, car la prise de possession matérielle, définitive et irrévocable, c'est-à-dire du déménagement des biens par le donataire, prouve son acceptation. Toute convention entre donateur et donataire est sans effet si les meubles restent en place. Donnons, ou échangeons, modifions l’ambiance intérieure à peu de frais, changeons l’atmosphère, relançons le troc de meubles. Une petite location de camion partagée et faisons du neuf avec du vieux. Rien n’oblige de s’arrêter aux meubles, étendons le concept, faisons tourner les couverts, la vaisselle, les vêtements, et les animaux de compagnie. Les fans d’Aznavour pourront pousser jusqu’aux amis, aux amours, aux emmerdes, au choix ou en totalité. N’hésitons pas, Noël approche, on manque toujours d’idées !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines