Magazine Santé

La maternité d’Epernay sauvée in extremis…

Publié le 29 octobre 2012 par Kapa Sante

Article du Journal L'Union: J.G.-A Créé le 27/10/2012

La maternité d’Epernay sauvée in extremis… Publié sur L'Union (http://www.lunion.presse.fr)

C'est ce qu'on appelle un accord sur le fil du rasoir. Après deux ans d'incertitudes, de négociations et surtout de rupture ces derniers mois, la future collaboration entre l'hôpital Auban Moët et la clinique d'Epernay est finalement scellée entre les deux établissements. Surtout, l'avenir de la maternité est désormais assuré.
Hier en effet, Laurent Schott, le directeur du centre hospitalier et Eric Folacci, le gérant de la clinique, ont officialisé la création d'un nouveau Groupement de coopération sanitaire (GCS) pour la maternité, permettant la réunion des équipes des secteurs privé et public. C'est d'ailleurs sur ce modèle que les deux établissements avaient fonctionné jusqu'à ce que le dernier GCS arrive à son terme, il y a quelques mois. Dès lors, et depuis la mort du projet du pôle de santé à Epernay, de forts désaccords étaient apparus entre le groupe Kapa, propriétaire de la clinique, et Laurent Schott. Des litiges accentués par une dette de l'hôpital envers l'établissement privé qui abrite, aujourd'hui encore, la maternité d'Epernay.

Des efforts de part et d'autre

La maternité d’Epernay sauvée in extremis…

   Laurent Schott et Eric Folacci ont enfin trouvé un terrain d'entente.

Pour autant, l'Agence régionale de santé avait prévenu il y a plusieurs mois déjà qu'elle ne délivrerait qu'une seule autorisation pour l'activité obstétrique-gynécologie. Pas question donc de voir fonctionner deux maternités en parallèle. Surtout, elle avait de toute façon prévu un transfert de la maternité vers l'hôpital en cas de refus de la clinique, prévoyant même quelques travaux en urgence pour réhabiliter des locaux de l'établissement public, au cas où… Il s'en est d'ailleurs fallu de peu que la situation ne vire au cauchemar. Mais la clinique a finalement obtenu l'assurance que la maternité sera transférée dans des locaux neufs. En attendant qu'ils soient construits – au moins 18 mois – les services seront donc maintenus en l'état dans l'établissement privé. Le centre hospitalier s'est également engagé à rembourser ce qu'il doit à la clinique.
De son côté, la population du bassin d'Epernay pourra donc compter sur le maintien des équipes qui collaborent depuis plusieurs années déjà. Dans l'arrondissement d'Epernay, environ 60 % des accouchements sont assurés par la clinique.

Facebook
Viadeo
LinkedIn
Google Gmail
PrintFriendly

é


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kapa Sante 863 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine