Magazine Info Locale

Et si Harlem Désir demandait l'exclusion de Delanoë pour sa complaisance vis-à-vis de Ben Ali ?

Publié le 28 octobre 2012 par Delanopolis
Décidé à retrouver un peu de mordant et de légitimité à la tribune du congrès du PS, Harlem Désir a fait des grands moulinets en invoquant la complaisance française pour Ben Ali du temps de Chirac et Sarkozy : "Mais de quoi les Français devraient-ils être nostalgiques ? Du yacht de monsieur Bolloré ou de celui de monsieur Takkiedine ? Du soutien à Ben Ali ... ?" Curieusement, Désir a oublié de citer son grand copain de motion Delanoë, appui du président tunisien en fuite jusqu'aux derniers instants. Et si Harlem Désir demandait l'exclusion de Delanoë pour sa complaisance vis-à-vis de Ben Ali ? Ceux qui découvrent depuis quelques semaines seulement le Delanopolis (ils sont nombreux comme des statistiques records de fréquentation nous le montrent) ignorent peut-être que Delanoë fut un des ultimes soutiens français à Ben Ali. Alors que l'avion de ce dernier s'apprêtait à décoller pour lui permettre de s'enfuir, le maire de Paris faisait encore des déclarations ambiguës sur la complexité de la situation politique en Tunisie : voir LA pour en avoir confirmation.

Autre épouvantail agité par Désir : Bolloré et son yacht. Là encore, le nouveau premier secrétaire du PS serait bien inspiré de demander à Delanoë pourquoi il s'entend si bien avec l'industriel breton, pourvoyeur d'Autolib'.

Finalement, la rue de Solférino n'était pas un bon plan pour le gars de l'Hôtel de Ville : il n'aurait pu critiquer personne.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte