Magazine Santé

SURPOIDS, OBÉSITÉ: Le sport oxygène aussi le cerveau! – UdM- CCSC

Publié le 29 octobre 2012 par Santelog @santelog

Sur 6 participants en surpoids ou atteints d'obésité, ces chercheurs de Montréal montrent que le sport réduit les facteurs de risque métabolique mais rend aussi « plus intelligent ». Alterner de courtes périodes d'exercice intense avec des périodes plus douces, contribue à l'oxygénation du cerveau et à l'amélioration des fonctions cognitives. Ces résultats présentés au Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire (CCSC) de Toronto -du 27 au 31 octobre 2012- confirment l'association entre exercice physique, oxygénation du cerveau et fonctions cognitives


SURPOIDS, OBÉSITÉ: Le sport oxygène aussi le cerveau! – UdM- CCSC
L'étude menée par le Dr Anil Nigam, de l'Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) et de l'Université de Montréal, en collaboration avec l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal, démontre qu'un entraînement par intervalles à intensité élevée, non seulement améliore l'état de santé, mais augmente aussi le niveau d'intelligence.


Les participants à l'étude présentaient un indice de masse corporelle (poids d'une personne par sa taille au carré (kg/m2) compris entre 28 et 31, un indice > 30 indiquant une obésité. Au cours de l'étude, les participants ont suivi un entraînement alternant de courtes périodes d'exercice d'aérobie de faible intensité avec des périodes de haute intensité. Par exemple, un sprint de 30 secondes puis une période de marche ou de jogging de 30 secondes, et ainsi de suite. Les participants ont passé une batterie de tests cognitifs, biologiques et physiologiques avant de commencer le programme, afin d'évaluer leurs fonctions cognitives, la constitution de leur corps, la présence de facteurs de risque cardiovasculaires et l'oxygénation de leur cerveau pendant l'exercice, ainsi que de leur capacité aérobie maximale. Les tests cognitifs portaient notamment sur la mémorisation de paires de chiffres et de symboles.
Les chercheurs ont utilisé la spectroscopie infrarouge, une technique qui diffuse de la lumière dans les tissus humains et réagit à l'oxygène contenu dans le sang pour évaluer les réactions du cerveau. Ce procédé peut ainsi détecter les minuscules changements de volume et d'oxygénation du sang dans le cerveau durant un effort physique ou encore de réflexion.


Bon pour le tour de taille et les fonctions cognitives: Si, à la fin du programme, le tour de taille des participants, et particulièrement la masse graisseuse au niveau de la taille, avaient diminué, leur consommation maximale d'oxygène et leur sensibilité à l'insuline augmenté, ce sont leurs résultats aux tests cognitifs et les signaux d'oxygénation du cerveau pendant l'effort physique qui retiennent l'attention des chercheurs : « Chez ces 6 adultes ayant pris part à l'étude pendant 4 mois à raison de deux séances hebdomadaires d'entraînement, l'analyse des fonctions cognitives, de la consommation maximale d'oxygène et de l'oxygénation du cerveau pendant l'exercice révèle que les fonctions cognitives des participants se sont nettement améliorées grâce à l'entraînement », conclut le Dr Nigam.


Les scientifiques suggèrent que de nombreuses personnes pourraient bénéficier d'un programme d'entraînement similaire à celui utilisé dans le cadre de l'étude.


Source: UdM- CCSC Sport makes middle-aged people smarter (Visuel@© Fabrice - Fotolia.com)


SURPOIDS, OBÉSITÉ: Le sport oxygène aussi le cerveau! – UdM- CCSC
Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscritet vous identifier


Obésité de l'enfant (1/6)Troubles du comportement alimentaire


Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2


Le diabète, une priorité de santé publique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine