Magazine Médias

Une e-Constitution en crowdsourcing pour l’Islande

Publié le 29 octobre 2012 par Creads @creads

L’Islande a sa nouvelle constitution. Une nouvelle qui fait le tour du web, et pour cause. Il s’agit de la première constitution imaginée par le peuple !

Une e-Constitution en crowdsourcing pour l’Islande

On connaissait en France et dans le monde, la démocratie participative. Cette technique politique qui consiste à demander l’avis des citoyens pour les impliquer dans les prises de décisions locales ou nationales. Mais la création d’une constitution imaginée par les citoyens d’un pays relève d’une véritable révolution politique et sociale.

En effet, en juillet dernier, l’Islande qui tentait de se relever de la crise financière a décidé en avril 2011 d’élaborer. Les dirigeants voulaient impliquer les citoyens dès le début du processus. Concrètement, les internautes avaient chaque semaine à leur disposition plusieurs ébauches de textes à commenter. Ils pouvaient également donner leur avis en rejoignant les discussions sur la page Facebook du Conseil puisque les réseaux sociaux étaient au coeur du processus.

Une e-Constitution en crowdsourcing pour l’Islande

Le 27 octobre 2012, les islandais ont approuvé leur nouvelle Constitution, qui devient officiellement la première Constitution née du crowdsourcing.

Même si depuis l’élection présidentielle de 2012, certains candidats comme Nicolas Sarkosy (lire l’article) avaient demandé à leurs électeurs de les aider à construire leur futur programme, l’utilisation du crowdsourcing en politique reste assez rare.

Ainsi, l’e-constitution islandaise fait office de faire-valoir. On savait que les internautes prenaient le pouvoir. Mais dans cette histoire, la vraie nouveauté est que le peuple prend réellement le pouvoir…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Creads 8495 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine