Magazine

Une poutre dans l’angle mort

Publié le 30 octobre 2012 par Dodo44

Une poutre dans l’angle mortDans sa parabole de la paille et de la poutre, Jésus Christ dit de regarder nos travers avant de reprocher au voisin ses poussières. J’en vins à cette évidente conclusion, le jour où apparut soudain une poutre de béton dans l’angle mort de mon champ de vision.

Puisse mon aventure vous éviter quelques égratignures…

L’incident se passa dans le stationnement intérieur de la résidence pour retraités où habitait mon amie octogénaire. Depuis trois ans, chaque vendredi, je soupais à la cafétéria avec Madie.

Sachez qu’un mois plus tôt, en stationnant ma voiture près de la sienne, j’eus toute une surprise. Le côté droit de son antique Volvo style paquebot était éraflé au grand complet.

Mon sens civique mit sur-le-champ ses facultés en doute. Était-elle devenue un danger public? Fallait-il lui retirer son permis de conduire? Magnanime, je décidai de fermer les yeux sur sa médiocre performance, tout en m’autoproclamant as du volant.

Vroum! Vroum! Et nous voici arrivés à mon rendez-vous avec l’humilité.

Ce jour-là, je roulais, insouciante, vers mon aire de stationnement habituel, lorsque l’espace parut se contracter alors que j’amorçais un virage pour m’immobiliser le long d’une poutre de béton. Brusquement, un horriblement long S-C-R-O-U-N-C-H-E métallique me surprit en pleine manœuvre.

La complainte me sembla lointaine… jusqu’au moment où elle se jumela à une résistance dans mon élan. Quoi? D’instinct, j’enfonçai le frein. Le bruit se tut. Tournant la tête, je vis la poutre en gros plan. Non!!!!! Ce n’est pas vrai!!!!

En un éclair, je constatais les dégâts. Une géante rayure gris béton s’étirait du pare-chocs avant jusqu’à la poignée. Mais le pire restait à venir.

La façon dont la poutre renfonçait le côté n’offrait qu’une solution pour sauver l’aile arrière… et ce n’était pas celle de reculer! Résignée, je pris une bonne respiration et je démarrai en ignorant les protestations de mon cœur.

Lentement, j’avançai dans un concert de métal torturé.

Une fois dégagée, je contemplai l’ampleur de ma déconfiture. Doucement, une certitude s’installa en moi. J’avais désormais la preuve que je n’étais pas mieux que mon amie. Trois minutes plus tard, je lui racontais tout.

Madie s’empressa de me rassurer et me dit en riant : Je t’invite au restaurant!

Maintenant, quand je juge quelqu’un, je me demande où je fais pareil. La forme est parfois semblable, souvent différente, et peut se trouver tantôt dans mon passé, tantôt dans un avenir plus ou moins rapproché…

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dodo44 39820 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte