Magazine Livres

Se résoudre aux adieux.

Par Leshakerdecyril

philippe besson,se résoudre aux adieux,livre,souvenir,le shaker de cyril"Sais-tu que New York et venise ont ceci de commun que des tours s'y écroulent ? Ici, ce fut le Campanile, sur la place Saint-Marc. Il est tombé, il y a longtemps, au matin d'un 14 juillet, sans faire de bruit ni de victimes, là est la différence. On ne saluera jamais assez l'élégance surannée de la Vénétie. Les effondrements n'y ont rien de tragique : l'esthétique prime."

"Mes journées  se passent dans une belle indolence. J'ai installé  une chaise longue sur la terrasse de l'appartement. Je regarde les ciels purs après les orages. C'est après la pluie que Venise est la plus belle, je ne t'apprends rien."

C'est un livre qui me parle, un sujet qui témoigne de mon expérience, il se dégage une force de ce livre que je n'explique pas, car, en effet, il faut toujours se résoudre aux adieux.

Philippe Besson Se résoudre aux adieux 10/18.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leshakerdecyril 4304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines