Magazine Culture

Les veuves de la mer.

Publié le 05 novembre 2012 par Eldon

© Inconnu

Les veuves de la mer. Dans le milieu du surf, ce terme désigne les compagnes des surfers qui restent sur le sable, admiratives ou indifférentes,  pendant que leur homme surfe les vagues au loin. On les reconnaît souvent à la housse de protection de la planche négligemment jetée sur le sable par le surfer pressé de partir affronter la mer.

Ce terme fait référence hélas à des réalités bien plus tristes. Aux femmes des marins pris par les flots depuis toujours mais aussi depuis quelques temps déjà, aux compagnes de ceux qui ont tenté l’aventure de l’exil, pour voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs et qui ne sont jamais revenus, engloutis par les flots.

« Courrier International » leur rend hommage. Nous ne pouvions que nous joindre à lui.

« Thiaroye, une ville de pêcheurs dans la banlieue de Dakar, s’était rendue célèbre à cause du massacre des tirailleurs de la Seconde guerre mondiale, qui revendiquaient leurs droits auprès de la France.

Aujourd’hui, Thiaroye vit un autre drame : l’émigration clandestine lui a fait perdre une bonne partie de sa jeunesse dans les eaux profondes de l’océan Atlantique. Beaucoup d’hommes ont disparu, laissant leurs épouses et les familles dans la détresse. Selon les statistiques espagnoles, 31678 clandestins ont atteint les côtes ibériques via la mer ces onze dernières années, et quelque 6648 n’ont jamais donné signe de vie. Nombre d’épouses continuent de vivre dans l’espoir qu’un miracle pourrait ramener leurs maris. Un scénario improbable auquel s’ajoute le poids de la tradition qui les contraint dans les liens de mariage.

“On nous a simplement dit que leur pirogue avait chaviré et qu’il serait mort“. Cette phrase, Mame Bator ne cesse de la râbacher. Cette femme de 35 ans croit encore au miracle. Son mari n’a plus donné signe de vie depuis 2006, après avoir décidé d’affronter les vagues de l’océan Atlantique, via le fameux “Mbeuk mi“ (pirogue). Elle vit avec ce cauchemar et l’espoir de retrouver le père de ses quatre bouts de bois de Dieu.

Lassées d’attendre 

Femme au foyer, Mame Bator est désormais obligée de se battre pour nourrir sa famille et veiller à l’éducation de ses enfants. Elle fait le ménage dans certains foyers et vend du poisson et des légumes. Il existe beaucoup de Mame Bator, surtout à Thiaroye, une des villes sénégalaises les plus touchées par le phénomène «Mbeuk Mi».
Alioune Ndiaye, un jeune qui a été refoulé après avoir passé 13 jours en mer, témoigne : “En 2006, il n’y a pas eu de navétanes [championnat de foot des quartiers] à Thiaroye parce que tout simplement, il n’y avait plus de jeunes. Tout le monde était parti. Alors, quand j’ ai appelé ma maman pour lui dire que j’étais en vie, elle a failli mourir de joie“. Rarissime, ce cas de figure contraint des femmes à rester dans les liens du mariage. Aïssatou Ly est en une. Lasse d’attendre un mari qui pendant six longues années n’avait pas donné signe de vie, elle décide de refaire sa vie.
Mais deux mois après avoir contracté un nouveau mariage, elle apprend que son désormais ex-mari est rentré à Dakar en provenance d’Espagne, raconte-t-elle. “Je suis peut-être fautif, commente son père, “mais je voulais du bien à ma fille. Elle est jeune. Elle est née en 1980 et elle a déjà deux enfants“.

Kiné Mbaye a failli subir le même sort. Amoureuse d’Abdourahmane Niang, elle avait un projet de mariage, mais lui rêvait d’un Eldorado.
Il escomptait ainsi se donner les moyens de fêter son union future avec Kiné, très courtisée. “Sa beauté ne laisse aucun jeune du quartier indifférent“, témoigne Fatou Ndoye Niang, la mère d’Abdourahmane. Malheureusement, il ne reviendra pas de son voyage. “Au début, la fille était désemparée, poursuit Mme Ndoye. “Elle a refusé plusieurs avances de garçons dans l’espoir d’un retour de son Abdourahmane. Mais, avec la pression familiale, elle a fini par céder et se marier. Elle a eu un enfant et elle est à nouveau enceinte“.

Un choc terrible pour cette mère : “Mon fils est peut-être mort, mais le mariage de sa copine fut pesant. C’est égoïste, mais je voyais mon fils à travers cette fille. D’ailleurs, notre relation a été rompue depuis son mariage“. D’autres femmes connaissent d’énormes difficultés à se remarier. “Les enfants constituent un frein. Vous pouvez sortir avec un homme, mais dès qu’il s’agit de mariage, il s’éclipse parce que la plupart des hommes sénégalais ne sont pas prêts à entretenir des enfants qui ne sont pas les leurs“, explique Daba Niang.

Elle dit avoir perdu deux fils dans l’émigration clandestine. Le premier, Youssou, avait deux épouses qui ont eu respectivement cinq et deux enfants. Quant à son second fils, El Hadji, son épouse Daba est mère d’un garçon de trois ans. “Mes ex-belles filles ont regagné leurs familles parce que cela fait plus de sept ans que leurs maris sont partis sans donner signe de vie. On nous a fait savoir que leur pirogue a chaviré. Mais elles ont du mal à se remarier à cause de leurs enfants. C’est une lourde charge“, confie Daba Niang.

Cet argument ne convient pas à son amie qui a assisté à l’entrevue. “C’est du n’importe quoi ! Si elles ne sont pas encore remariées, c’est parce que leurs courtisans ne les aiment pas vraiment. Quand on aime une femme, on doit aussi s’efforcer d’aimer ses enfants“, plaide-t-elle sans convaincre l’assistance qui le lui fait savoir par une bronca.

Une autre dame, Houlimata Niang, évoque les problèmes psychiques que sa belle-fille a traversés après la disparition de son mari. “J’avais cinq garçons. Ils ont tous pris la pirogue pour se rendre en Espagne. Malheureusement, un seul est arrivé à bon port. Les quatre autres sont restés dans l’océan“, confie-t-elle, la gorge nouée par l’émotion. »

Source: Courrier International

L’organisation Fortress Europe, qui s’en tient aux seuls chiffres mentionnés par la presse, rapporte que près de 12 000 étrangers seraient morts aux frontières de l’Europe entre 1988 et 2008, parmi lesquels 8 173 en mer et plus de 1 600 en traversant le désert du Sahara.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Barcelone depuis la Mer

    Barcelone depuis

    La Méditerranée caresse le sable de Barcelone. Lorsque la chaleur abonde, nombreux sont ceux qui courent dans ses eaux pour se rafraichir et oublier les... Lire la suite

    Par  Cardigan
    CULTURE, EUROPE, SORTIR
  • Jean-Yves Le Naour et Mauro Lirussi – Le soldat inconnu vivant

    Jean-Yves Naour Mauro Lirussi soldat inconnu vivant

    Les effets dévastateurs de la Der des Ders !“Le soldat inconnu vivant” est basée sur l’histoire vraie d’Anthelme Mangin, un soldat retrouvé errant à la gare de... Lire la suite

    Par  Yvantilleuil
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Journée de la mer 2012

    Journée 2012

    Actualité de nos chantiers sous-marins à Hyères, nos futures conférences, et bien d'autres news....Journée de la mer 2012Dans le cadre de la journée de la mer,... Lire la suite

    Par  Arevpam
    CULTURE, HISTOIRE, SCIENCE & VIE
  • [Critique] PIÈGE EN HAUTE MER

    [Critique] PIÈGE HAUTE

    Titre original : Under SiegeNote: Origine : États-Unis Réalisateur : Andrew Davis Distribution : Steven Seagal, Tommy Lee Jones, Damian Chapa, Gary Busey, Troy... Lire la suite

    Par  Onrembobine
    CINÉMA, CULTURE
  • Belle Île en Mer

    Belle

    Dans quelques heures, nous serons à Belle Île pour un week end nature au beau milieu de la côte sauvage. Et en attendant, je rêve de ce petit bout de terre qui... Lire la suite

    Par  Ritarocks
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, CULTURE, DÉCORATION, HUMEUR
  • Hélicoptère-sauvetage en mer

    Hélicoptère-sauvetage

    Source: Tout l'univers n°52 Adaptation italienne (Éditions Hachette-1961) Illustrateur: A.Feddini? Lire la suite

    Par  Ch2p
    BD & DESSINS, CULTURE, TALENTS
  • Harkis, que dire sur la situation des veuves et enfants mineurs...

    En effet, M. Raymond Couderc et M. Jean-Christophe Lagarde ont déjà attiré l'attention de M. le ministre de la défense et des anciens combattants sur la... Lire la suite

    Par  Harki45
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ

A propos de l’auteur


Eldon 6078 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte