Magazine Culture

Le clip censuré de No Doubt

Publié le 05 novembre 2012 par Blended @blendedph

Un Jésus drogué ? Un prêtre pédophile ? Mahomet en basket ? Mitt Romney en pleine infidélité ? Mais qu’ont donc montré les No Doubt dans leur dernier clip qui les ait poussé à s’auto-censurer ?
Et bien, rien. Ou pas grand chose.
Gwen Stefani est habillée en Indienne (native américaine) et ensuite, c’est à peu près tout. Près de quatre minutes d’un film mignon, comme une histoire d’enfant.
Et c’est ça le soucis. Le film draine des stéréotypes selon les descendants des premiers occupants du continent.
Les stéréotypes, c’est moches. Ils mènent facilement à la ségrégation sous toutes ses formes.
Mais les stéréotypes dans le fiction, ça fait juste une mauvaise fiction.
Et si ce choix faisait jurisprudence ? Alors, il faudrait débuter chaque clip, chaque court, par la mention : « attention, ceci n’est pas un documentaire historique ».
Par contre, l’interdiction du stéréotype permettrait peut-être de diviser par deux les sorties ciné.
Un monde où les minorités passent leur temps à se défendre de tout et surtout de rien, c’est un monde de parano. Et les paranos font les pires meurtriers.
Et dire qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, il n’y a pas (encore) de mormon à la Maison Blanche.

Le clip censuré de No Doubt

Le clip censuré de No Doubt


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blended 45115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte