Magazine Environnement

Fonte des pôles ( suite 7 et fin ) : l' arche de NOE à l' horizon 2100 !

Publié le 05 novembre 2012 par 000111aaa

Retour à la case de départ ! Je termine par un petit article résumant les points les plus intéressants  du numéro 51  des  DOSSIERS DE LA RECHERCHE   intitulé «     LES POLES ENJEU PLANETAIRE »

1 /Je tiens pour acquis que  l’accélération de la fonte des pôles  n’est pas réfutable ….Elle n’est malheureusement pas encore , à mon avis ,décrite  avec assez de  collecte de données sur les  variations de courants  qu’elle va entrainer  … Qu’il s’agisse des modèles et des moyens calculs  allemands , français ou américains ne change rien à l’affaire…..

2/ L e magazine insiste sur  le dégel des zones terrestres polaires  et la désorption du méthane par les pergélisols  .Il y aurait ainsi une auto accélération par le pouvoir  absorbant infra rouge  du CH4  . Or une tonne de  CH4  a le même pouvoir de réchauffement que 23 tonnes de  CO2    ! LA CARTE QUE JE NE VOUS MONTRE PAS   montre que la moitié du stock de carbone organique souterrain de la planète  serait emprisonnée dans les sols de l’arctique  ( Sibérie et nord canada )

3 /L’Arctique s’ est réchauffé 2 à 3 fois plus vide que le restant de la planète en 150 ans…  Les conséquences en sont déjà indéniables sur la faune et la flore  . les débits des fleuves côtiers augmentent :2% en moyenne tous les 10 ans pour 3 fleuves russes mesurés ….LES VOIES ARCTIQUES DEVENANT NAVIGABLES  suscitent des enjeux et des rivalités territoriales  , d’autant que l’Arctique recélerait 30% DU GAZ et 10% DU PETROLE  à découvrir  ..MAIS  CES RESSOURCES SERAIENT OF SHORE A 500 M AU DESSOUS DU NIVEAU ACTUEL

4/  Sur les divers scenarii possibles dans une cinquantaine d’années et qui oscillent entre un exhaussement  du niveau marin   côtier   allant de 1-2 mètres  jusqu’à 5-7 mètres, là je suis résolument d’un pessimisme noir !Le recours actuel au gaz et hydrocarbures de schistes  , au lignite et au combustibles carbonés en général  ne faiblira que par leur manque global  par rapport aux besoins de consommation …. Et la compétition acharnée  de la course  à l’énergie ,elle, ne faiblira pas ….Par conséquent il ne m’étonnerait pas du tout que les  cartes de prévision européennes que je vous avais montré et qui faisait  submerger à 100 ans   FLANDRE ET HOLLANDE  et des tas de régions a altitude faible  ne soient pas invraisemblables ; mais le magazine n’en parle pas   

De plus, dans la revue Science en mai 2011, Stefan Rahmstorf, climatologue, constatait que les courbes de températures et du niveau marin continuaient à suivre les hautes et très hautes limites des projections du GIEC 2001, c'est-à-dire le scenario le plus pessimiste, toutefois la durée étudiée (environ 15 ans) ne permet pas de différencier une tendance à long terme de la variabilité naturelle du climat.  D’aucune trouveront cela peu propice pour persuader et agir !

Peu après (mai 2011), Jim Hansen (NASA) estimait que l'approche semi-empirique de Rahmstorf sous-estime encore le phénomène, car dans les interglaciaires précédent des traces de montées de plusieurs mètres par siècle ont été enregistrée par la géologie . Si la vitesse de fonte de pôle nord était stabilisée, c'est donc à une élévation marine d'environ 5 m qu'il faudrait  attendre en 2100. Il estime aussi  que les scientifiques s'autocensurent parce qu'ils n'ont pas encore toutes les preuves pour convaincre les media  et les gouvernements .

. Selon le Pr Kenneth G. Miller , si l'on compare la situation de la Terre du XXIème siècle à celle du Pliocène(période marquée par une eustasie importante), ce sont 12 à 22 m de hauteur d’eaux marines qui auront recouvert les terres les plus basses au début du prochain millénaire, si la température moyenne de la terre n'augmente effectivement pas de plus de 2 °C (scenario optimiste retenu par la communauté internationale). À cause de la fonte des glaces et de l’expansion thermique des mers, les océans menaceraient alors les terres aujourd’hui (2010)

« Cette montée des océans inondera les côtes du monde entier et affectera environ 70 % de la population mondiale » dit H. Richard Lane (Directeur de programme à la division Géologie de la National Science Foundation, ). Shanghai, Le Caire, Londres ou La Nouvelle-Orléans seraient alors totalement englouties sous les eaux, et le Bangladesh, le Cambodge ou les Pays-Bas, une grande partie de la Belgique et du nord de la France seraient effacée des cartes. La réalisation de ce scénario (qui, avec + 2°C n'est pas le plus alarmant) obligerait l’humanité à densifier ses populations sur des territoires toujours de plus en plus petits……

JE VOUS PASSE DEUX PHOTOS . LA 2ème CORRESPOND A UNE SUBMERSION DE 1 M , LA 1ere  VOUS SITUE LES ALTITUDES BASSES DES TERRES EUROPEENNES

Capture.PNG HAUTEURS INONDABLES.PNG

Capture.PNG INONDATION 1 M.PNG

  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte