Magazine Séries

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 3. Episode 4.

Publié le 05 novembre 2012 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2012-11-05-23h03m27s246.png

The Walking Dead // Saison 3. Episode 4. Killer Within.


Je crois que les scénaristes de The Walking Dead sont les plus sadiques qu'il existe. En plus de m'avoir fait détester en grande partie les deux premières saisons de la série, ils ont éliminé mon personnage préféré. Mais qu'est ce qu'il peut bien se passer dans leur tête parfois à ceux là ? Je me demande pourquoi ils ont eu l'idée de tuer Lori. J'aimais tellement ce personnage et elle était devenue au fil des épisodes décevants ma seule raison de regarder la série. Je crois que les scénaristes veulent que j'arrête de regarder tout simplement pour que j'arrête de dire du mal de leur série. Mais ils auraient du voir que depuis quelques temps je n'en pense (presque) que du bien. Alors pourquoi me faire de mauvais coup ? Je me le demanderais jusqu'au bout. Imaginez donc que j'ai pleuré comme une madeleine devant toute la scène étouffante et perturbante de l'accouchement. J'aurais largement préféré qu'elle perde son enfant mais cela ne peut pas se passer comme ça, il faut que The Walking Dead prouve que nous vivons dans un monde particulièrement instable où tout le monde peut mourir à n'importe quel moment.
Mais après les deux preuves de la fin de la saison 2, j'avais pensé que la série aurait trouvé le moyen d'éviter l'enchainement des morts comme des perles. La prison est un très bon endroit, et surement la meilleure idée que les scénaristes aient pu nous offrir (ou plutôt les créateurs du comics, comme vous voulez). En tout cas, les scénaristes ont trouvé le moyen de rendre ce lieu particulièrement intéressant. Et surtout il est infesté de zombies. C'est alors que l'épisode a trouvé le moyen bien à lui de créer une vraie peur panique. On ne sait pas encore quelle est l'origine de cette menace (puisque l'introduction de l'épisode n'est pas résolue dans celui ci). On enchaine alors les zombies tel des dominos, mais eux aussi vont se permettre de nous offrir quelques frissons pour un peu tout le monde. Chacun va se retrouver en danger de mort à tout instant. Evidemment, c'était l'une des meilleures choses qui pouvait arriver à la série. Je ne savais même plus où donner de la tête et de ce fait, je me suis même demandé si j'étais encore devant The Walking Dead et pas devant une toute autre série que je ne connaissais pas.

vlcsnap-2012-11-05-23h15m44s196.png
Ce que les scénaristes ont su faire cette année c'est équilibrer un peu tout. C'est justement ce que je peux remarquer pour le moment. Après trois bons épisodes, ce quatrième atteint réellement le sommet. Tant de surprises en un seul épisode et même si j'ai encore en travers de la gorge cette grosse arrête qu'est la mort de Lori, je pense que j'ai malgré tout envie de poursuivre l'aventure. Notamment parce qu'il y a un enfant, né sous l'air des zombies (et que c'est le premier que je vois du genre - cela pourrait être le Aaron de The Walking Dead vous savez -). Mais aussi parce que le désespoir de Rick (qui avait tout fait durant tout l'épisode pour éviter que sa femme ne se fasse tuer par des zombies) peut être quelque chose de très intéressant à traiter à petite dose bien évidemment. La série enchaine donc les scènes d'action mais prouve aussi que nous sommes bel et bien dans un monde où l'on n'est en sureté nul part, même dans une prison. C'est vous dire la gravité de la situation. De plus, même les vivants veulent encore éliminer Rick et sa bande juste pour prendre les rênes de la prison.
Je n'oublie pas l'estropié de la saison : Heshel. J'aime bien ce personnage qui apporte la petite dose d'humour dans l'épisode. Je pense que c'était nécessaire pour que l'on ne s'ennui pas. De son côté, T-Dog prend lui aussi une place de choix dans l'épisode. Mais je crois que l'on peut dire malheureusement. Je retiens surtout la mort de Lori. Elle me hante encore cette fin terrible. Je suis inconsolable. Pendant ce temps, nous revenons aussi de temps en temps à Woodbury. De ce côté là de la série les personnages sont plus dans une sorte de réflexion. Andrea et Michonne sont prêtes à partir alors que Merle veut trouver son frère. Je pense que tout cela peut être intéressant par la suite mais j'attends encore une fois un peu plus du Gouverneur. Alors que l'on avait pu voir toute sa splendeur dans l'épisode précédent, la série le relègue un peu au second plan cette semaine. Mais comme on dit : le calme avant la tempête. Reste maintenant à voir comment The Walking Dead va s'organiser pour me surprendre car j'attendrais beaucoup du prochain épisode.
Note : 10/10. En bref, je suis entre le dégoût, l'infecte et le bluffant. Un épisode qui peut tout de même décrire toute la force de la série malgré ses erreurs passées. Un épisode qui évoque enfin le respect.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines