Magazine Asie

Ciné-club : le cinéma dans les films indiens

Publié le 06 novembre 2012 par Safran

Ciné-club : le cinéma dans les films indiens

Harishchandrachi Factory

Les films parlant de cinéma ne plaisent généralement pas au public indien ; la démythification des acteurs et des méthodes de travail revient à effacer une partie du rêve inhérent à chaque film. 
J'ai rassemblé ici quelques films qui ont connu des destins différents.


Kaagaz ke Phool (1959). Drame sentimental
Ciné-club : le cinéma dans les films indiens
Dans un flash-back, un ancien réalisateur, maintenant âgé, se remémore les hauts et les bas de sa carrière et de sa vie sentimentale.
Peu apprécié du public indien à cause de son pessimisme, ce film reste l'un des grands films de Guru Dutt qui abandonnera la réalisation après cet échec.
Réalisateur : Guru Dutt
Héroïne : Waheeda Rehman
Héros : Guru Dutt
Compositeur : S.D. Burman
Chanteurs : Asha, Geeta, Mohd. Rafi
Notre avis : 3,5/5
Bombay Talkie (1970). Amour
Ciné-club : le cinéma dans les films indiens
A la recherche d'inspiration pour son prochain roman, une Anglaise vient visiter des studios indiens. Les rencontres se suivent : un scénariste tombe amoureux d'elle, elle tombe amoureuse d'un acteur connu, mais il est marié... Les rapports amoureux font ressortir les différences entre l'Inde et l'Occident.
Réalisateur : James Ivory
Héroïnes : Jennifer Kendal (épouse de Shashi Kapoor), Aparna Sen
Héros : Shashi Kapoor
Compositeurs : Shankar-Jaikishan (la chanson de la machine à écrire est restée célèbre pour sa mise en scène).
Notre avis : 3/5

Woh Lamhe (2006). Tranche de vie
Ciné-club : le cinéma dans les films indiens
Le réalisateur s'inspire dans ce film de la relation amoureuse que le producteur du film, Mahesh Bhatt, a entretenue avec l'actrice Parveen Babi, dont l'équilibre mental était plus qu'atteint par la paranoïa.
Chapeau bas à Kangana Ranaut qui a su faire revivre le calvaire de l'une des actrices les plus populaires des années 1970.
Réalisateur : Mohit Suri
Héroïne : Kangana Ranaut
Héros : Shiney Ahuja
Compositeur : Pritam
Chanteurs : Shreya, Kunal, KK, James, Glenn John
Notre avis : 3/5
Luck by Chance (2009). Comédie
Ciné-club : le cinéma dans les films indiens
Un jeune homme et une jeune fille quittent chacun leur ville pour rejoindre Bombay et ses studios de cinéma où ils se rencontrent et deviennent amis. Entre espoirs et désillusions, chacun observe les avancées de l'autre jusqu'au jour où ils préfèrent se quitter.
Un film à l'excellente interprétation qui montre l'envers du décor et des paillettes. Des seconds rôles non négligeables : Rishi Kapoor, Dimple Kapadia, Hrithik Roshan. Premier film de la réalisatrice, qui a engagé son frère dans le rôle du héros.
Réalisatrice : Zoya Akhtar
Héroïne : Konkona Sen
Héros : Farhan Akhtar
Compositeurs : Shankar-Ehsaan-Loy
Chorégraphes : Vaibhavi Merchant, Megha Narkar
Notre avis : 3,5 /5
Et aussi : Om Shanti Om (Farah Khan, 2007), Khoya Khoya Chand (Sudhir Mishra, 2007), Harishchandrachi Factory (Paresh Mokachi, 2009), Heroine (Madhur Bandarkar, 2012)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte